18 cas de COVID-19 en 24 heures: le centre De Lajemmerais en mode gestion de crise

·2 min read

Au cours des derniers jours, le CHSLD De Lajemmerais à Varennes est passé de zéro à dix-huit cas de Covid-19. Le tout, suite à un test de dépistage réalisé auprès des résidents et employés. Une situation préoccupante, mais qui, selon le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) Montérégie-Est, serait sous contrôle.

« Le nombre de cas n'a pas augmenté depuis l'annonce, explique le porte-parole Hugo Bourgoin joint par La Relève jeudi matin. L’information officielle est mise à jour quotidiennement sur le site du ministère. Ce qu’il faut comprendre, c’est que nous sommes passés en vingt-quatre heures de zéro à dix-huit cas à la suite d’un test de dépistage positif. Il s'agissait d’un employé du centre d’hébergement. Après avoir pris connaissance de ce résultat, nous avons procédé à un dépistage massif de tous les résidents et employés présents dans les installations. C’est ce qui explique ce bond assez considérable. »

Afin de contenir la propagation du coronavirus, la direction du centre d'hébergement De Lajemmerais aurait par la suite enclenché la procédure prévue pour de telles situations, et ce, afin d'éviter de nouvelles contaminations.

« Dans le cas d'une éclosion comme celle-ci, les employés qui reçoivent un résultat positif sont retirés immédiatement du lieu de travail. Les résidents qui sont atteints sont pour leur part transférés à l’extérieur de l’établissement. Ils sont relocalisés dans une unité "chaude" dédiée aux soins pour les personnes qui ont contracté la Covid-19. »

Le porte-parole du CISSS Montérégie-Est confirme par ailleurs que les familles ont été informées de la situation. Les proches reçoivent donc des mises à jour au fur et à mesure que la situation évolue.

Il ne serait pas prévu, pour le moment, de faire appel aux unités spéciales d'intervention. Ces dernières ont été mises sur pied par le gouvernement afin de prêter assistance aux établissements touchés dans les cas majeurs d’éclosion.

« À l'heure actuelle, je peux vous dire qu'on applique toutes les mesures de prévention et de contrôle des infections qui sont nécessaires dans ce centre d’hébergement, ajoute Hugo Bourgoin. Donc, pour l’instant, il n’y a pas lieu de demander d’aide supplémentaire. »

Dans les prochains jours, les responsables du CHSLD De Lajemmerais devraient par ailleurs être à l’affût des symptômes qui pourraient se manifester chez les résidents et les employés toujours en poste.

« Dès qu’il y a un symptôme, les employés sont retirés du plancher et ils doivent subir un nouveau test. Si ce sont des résidents, ils doivent demeurer dans leur chambre jusqu’à ce que nous obtenions les résultats. »

Steve Martin, Initiative de journalisme local, La Relève