"3 étoiles" pour l'eau potable de Boucherville et de Longueuil

·2 min read

Si l’agglomération de Longueuil a récemment reçu une très mauvaise note pour son réseau de traitement des eaux usées, le plus polluant au Québec selon la Fondation rivières les nouvelles sont meilleures en ce qui a trait à la qualité de l’eau potable produite par l’usine de filtration, celle-là même qui fournit l’eau potable aux résidents de Longueuil mais aussi de Boucherville.

Dans le cadre du 43e Symposium Eau de Réseau Environnement tenu en octobre dernier, 25 villes et municipalités québécoises ont été récompensées par trois programmes d’excellence en eau potable dont, l’usine régionale de production d’eau de Longueuil qui reçoit une attestation « 3 étoiles » pour ses installations de traitement d’eau pour le Programme d’excellence en eau potable (PEXEP) — Traitement.

L’usine régionale se voit décerner cette attestation pour la troisième fois en trois ans.

« Cette reconnaissance démontre le savoir-faire de nos équipes, qui ont recours aux meilleures pratiques en matière de production de l’eau. Plus encore, cette attestation témoigne de l’engagement soutenu de Longueuil envers la gestion des eaux. La Ville s’est d’ailleurs récemment dotée d’une Stratégie de l’eau, qui lui permettra de faire face aux nombreux défis qui affectent ce secteur d’activité afin d’encore mieux desservir ses citoyens et ceux de l’ensemble du territoire de l’agglomération », a déclaré la mairesse de Longueuil et présidente de l’agglomération, Sylvie Parent.

Dans la région, la Régie Intermunicipale d’Eau potable de Varennes, Sainte-Julie et Saint-Amable a également obtenu « 3 étoiles » pour la qualité de leur eau produite durant l’année dernière.

Précisons que trois éléments contribuent à établir la qualité de l’eau produite soit la qualité supérieure de l’eau produite par rapport à la réglementation en vigueur, la constance de production, ainsi que les efforts soutenus pour l’amélioration continue des procédés et de leur opération.

François Laramée, Initiative de journalisme local, La Relève