62 % des Canadiens ne réduiront pas leur budget des Fêtes

·2 min read

Selon un sondage effectué par Equifax Canada, 62 % des Canadiens prévoit dépenser un montant similaire ou supérieur à l'an dernier lors de leur magasinage des Fêtes.

À l'inverse, seulement 33 % prévoient dépenser moins qu'à pareille date en 2019.

La façon de magasiner sera quant à elle bien différente en raison du contexte de pandémie de la COVID-19. 65 % des répondants prévoient magasiner en ligne cette année.

Le sondage révèle également que 56 % des citoyens canadiens ne visiteront pas leur famille élargie cette année. Ce nombre grimpe à 60 % pour les consommateurs de 55 ans et plus.

Bien que 54 % des personnes sondées ont préparé un budget en vue de leur magasinage des Fêtes, plusieurs d'entre elles affirment avoir des difficultés à rattraper le retard dans le paiement de leurs achats (33 %) à la suite de cette période de l'année.

Un même pourcentage (33 %) éprouve beaucoup d'anxiété au sujet de leur niveau actuel d'endettement personnel.

On note aussi que 19 % des répondants regrettent leurs achats des Fêtes lorsqu'ils reçoivent leur relevé de carte de crédit.

La COVID-19 a eu des effets sur la situation financière des répondants.

68 % d'entre eux ont dû reporter un achat important depuis le début de la pandémie, que ce soit des vacances (59 %), un projet de rénovation (25 %), l'achat d'un véhicule (22 %) ou d'une nouvelle maison (19 %).

31 % s'entendent également pour dire que leur emploi est moins sûr en raison de la pandémie.

«Même si personne n’aime devoir reporter un achat important, les données de notre sondage confirment que la plupart des gens continuent d’agir de manière responsable par rapport à leur endettement, a expliqué Rebecca Oakes, vice-présidente adjointe, Analyse avancée chez Equifax Canada, par voie de communiqué. Le fait de trop s’endetter en période d’incertitude financière peut être stressant. L’optimisme est une bonne chose, mais il est très important de planifier les achats importants.»

Par ailleurs, 45 % des personnes sondées disent s'attendre à ce que les finances de leur ménage se stabilisent au cours des six prochains mois.

Nicholas Pereira, Initiative de journalisme local, Courrier Laval