Agrandissement du terminal portuaire de Contrecoeur: dernière chance d’assister aux consultations publiques

·2 min read

C’est aujourd’hui à 16h30 qu’aura lieu la seconde et dernière séance d’information virtuelle organisée par l’Agence d’évaluation d’impact du Canada à propos du projet d’agrandissement du terminal portuaire de Contrecoeur.

La séance comprendra notamment une présentation de la version provisoire du rapport livré le mois dernier à propos de l’impact environnemental du projet. Le tout sera suivi d’une période de questions. Les gens pourront s’exprimer en ligne ou par téléphone.

Des experts gouvernementaux ont été désignés pour répondre aux interrogations des participants.

Rappelons que, malgré la pandémie, l’Agence doit remplir son obligation de consulter les groupes concernés de façon significative, y compris les populations autochtones. Malgré la situation qui complique le processus de consultation auprès des Premières Nations et de la population générale, les responsables de l’AEIC affirment avoir évalué la situation et fait preuve de flexibilité afin de donner la priorité à la santé et la sécurité des citoyens tout en respectant ses obligations.

Les citoyens peuvent par ailleurs formuler leurs commentaires sur les conditions potentielles énoncées dans le cadre de l’évaluation environnementale du projet.

Les conditions contenues dans le rapport final auront force exécutoire pour le promoteur du projet, soit l’Administration portuaire de Montréal, si ce dernier reçoit l’autorisation d’aller de l’avant.

Les commentaires peuvent être présentés en ligne en visitant la page d'accueil du projet, sur le Registre canadien d'évaluation d'impact (numéro de référence 80116). Tous les commentaires reçus seront publiés en ligne.

Ces derniers seront acceptés jusqu’au 18 décembre prochain.

Pour assister à la séance d’information, vendredi, 3 décembre, 16h30, cliquez ici.

Code secret : 685981

ID de réunion : 856 5010 5081

L'Administration portuaire de Montréal propose l'aménagement d'un terminal portuaire à conteneurs d'une capacité annuelle maximale de 1,15 millions de conteneurs sur sa propriété à Contrecœur, localisée à environ 40 kilomètres en aval de Montréal. Le projet comprendrait la construction d'un quai de 675 mètres avec deux postes d'amarrage pour accueillir des navires de 39 000 à 75 400 tonnes de port en lourd. Le projet inclurait aussi l'aménagement d'une gare ferroviaire de triage de sept voies, d'une aire d'entreposage et de manutention des conteneurs, d'une cour ferroviaire intermodale, de bâtiments de support, d'accès ferroviaires et routiers, d'une aire de contrôle des camions et d'un viaduc sur la route 132.

Steve Martin, Initiative de journalisme local, La Relève