Agression d’une octogénaire à Tadoussac : une déclaration vidéo admise en preuve

·1 min read

Le procès des accusés Christopher Sehota Paquet et Ko Prakongkham, en lien avec l’agression d’Aline Bouchard Caron, gravement blessée dans la nuit du 23 au 24 octobre 2017, à Tadoussac, s’est poursuivi du 18 au 22 janvier au palais de justice de Baie-Comeau.

« Durant cette semaine, nous en étions à ce qu’on appelle les voir-dire. Il s’agit d’une procédure de la Couronne afin de rendre admissible en preuve les déclarations faites aux policiers par les accusés », explique le procureur de la Couronne attitré au dossier, Me Alex Turcotte.

À la suite de la procédure, le juge Rousseau a accepté l’admissibilité en preuve de la déclaration vidéo d’un des accusés. « Je suis satisfait de la décision du juge. Il aura tout ce qu’il faut pour prendre la bonne décision », mentionne Me Turcotte.

Les 3, 4 et 5 février seront les dernières journées du procès. « De notre côté, la preuve va être complète », confirme le procureur. Quant à la défense, elle devra choisir de faire témoigner les accusés ou non. Par la suite s’enclencheront les plaidoiries des avocats.

Le verdict pourrait être rendu plus tard au courant de l’année tout comme la sentence imposée, le cas échéant.

Rappelons que les deux hommes sont accusés de voies de faits graves, séquestration et introduction par effraction et qu’ils ont été arrêtés plus d’un an après le crime, soit en juillet 2019. La première partie de leur procès s’était déroulée du 16 au 20 novembre.

Johannie Gaudreault, Initiative de journalisme local, Journal Haute-Côte-Nord