Alyson Desbiens : passionnée d’immigration

·3 min read

Originaire de Portneuf-sur-Mer, Alyson Desbiens est de retour au Québec, après quatre années passées en France, pour travailler dans un domaine qui la passionne : l’immigration. Technicienne juridique pour le moment, elle veut devenir consultante pour accompagner les immigrants.

La firme Nadia Barrou Immigration de Montréal l’a repérée en mars dernier, alors qu’elle conseillait des immigrants sur des forums spécialisés.

« Mme Barrou trouvait que mes commentaires étaient pertinents et que je connaissais bien les lois de l’immigration », affirme la jeune femme de 27 ans.

Après plusieurs discussions, Alyson a finalement été embauchée, ce qui a devancé son retour au pays.

« Mon mari et moi étions censés revenir au Québec en mars 2021, mais je ne voulais pas rater cette opportunité formidable pour moi. Je suis donc revenue seule pour le moment, mais il viendra me trouver quand il en aura fini avec la paperasse administrative », indique-t-elle.

Ayant complété un baccalauréat en sociologie et développement social en France, la Portneuvoise exerce en tant que technicienne juridique puisqu’elle ne peut faire du conseil en immigration pour le moment.

« Je dois terminer mon cours de consultante en immigration avant. Je le suis présentement en ligne et je dois passer l’examen de l’ordre en février prochain. Je suis assez confiante puisque jusqu’à maintenant, j’obtiens de très bonnes notes et j’adore ça », explique Alyson Desbiens.

Hobby

Pour la jeune femme, aider les gens qui immigrent était un « hobby » depuis longtemps. Elle participait à des forums de discussion et apportait son soutien régulièrement.

« J’utilisais mon expérience et mes connaissances législatives. Ensuite, j’ai découvert que je pouvais être payée pour faire ça. C’est à ce moment que j’ai débuté mon cours », raconte-t-elle.

Effectivement, en tant qu’immigrante en France avec son conjoint qu’elle a rencontré alors qu’il était en vacances à Québec, elle a vécu plusieurs problématiques pour obtenir et conserver son VISA.

« C’est de cette façon que j’ai développé de l’expérience dans le domaine, dévoile Alyson Desbiens, nouvellement mariée cet été. Lire les petites lignes dans le bas des contrats, ça me connaît. »

De plus, avec la pandémie qui sévit dans le monde en ce moment, l’immigration est rendue encore plus difficile, selon Mme Desbiens.

« Il y a beaucoup de choses qui ont changé, ce n’est pas évident de s’y retrouver quand on n’a pas les connaissances pour le faire. Les démarches sont plus longues et coûteuses et seulement les membres de la famille immédiate peuvent venir au Québec depuis la pandémie. »

Coup de foudre

Alyson Desbiens fait partie de celles qui ont vécu deux coups de foudre dans leur vie, soit amoureux et professionnel.

Ses trois premières semaines de travail pour Nadia Barrou Immigration l’ont enchantée. « Il y a vraiment un climat de confiance et d’entraide dans l’équipe, confirme-t-elle. C’est super comme ambiance ».

Aider sa région natale

La future consultante en immigration aura peut-être même l’opportunité d’aider les entreprises de la Côte-Nord qui souhaitent faire appel à la main-d’œuvre immigrante.

« C’est un défi qu’est prête à m’offrir Nadia Barrou. J’en serais très heureuse puisque j’ai une bonne connaissance de la région », conclut Alyson qui peut être jointe à adesbiens@barrou.com ou au 514-286-1613.

Johannie Gaudreault, Initiative de journalisme local, Journal Haute-Côte-Nord