Au Bénin, le développement urbain se nourrit d’expulsions

Entre colère et résignation, le petit groupe s'interrogeait sur la signification de leur citoyenneté face à une telle absence de concertation, tout en rappelant l'ancienneté du quartier : certaines familles étaient établies là depuis un demi-siècle, bien avant la construction des villas qui leur faisaient face désormais, à une époque où il n'y avait aux alentours que cocoteraies et parcelles de maraîchers… Comptant 623 ménages recensés et environ 3 000 habitants, le quartier était en 2021 densément peuplé, construit aussi bien « en dur » qu'en « matériaux précaires », selon la condition économique des ménages.

Our goal is to create a safe and engaging place for users to connect over interests and passions. In order to improve our community experience, we are temporarily suspending article commenting