Au cœur de l’Hôpital du Mali à Bamako lors de la première vague de Covid-19