Auberge des Îles : La construction de condos entre dans sa 2e phase

·2 min read

L’Auberge des Îles de Saint-Gédéon débutera dans les prochaines semaines les phases deux et trois de son projet de développement de condos. Le propriétaire de l’établissement, Éric Larouche, indique vouloir commencer ces phases en février prochain.

Rappelons que le projet, évalué à 10 M$, a pour but de construire et vendre 40 unités de logement d’ici 2023.

La première phase de ce projet est d’ailleurs déjà complétée. Ce sont ainsi huit condos qui ont été construits et vendus.

Les investissements de la deuxième et de la troisième phase du projet sont évalués à 4 M$, selon ce qu’avance Éric Larouche. Chacune de ces deux phases permettra la construction de huit unités, pour un total de 16 condos.

« L’objectif est de compléter ces phases d’ici cet été. Au minimum, on veut avoir fait la phase 2 qui comprend 8 unités, mais on aimerait faire les 16 condos », indique-t-il.

Ski de fond

Éric Larouche a par ailleurs lancé une idée sur sa page Facebook qui attire beaucoup d’intérêt, soit de mettre en place un réseau de sentiers de ski de fond dans le secteur de l’Auberge des Îles.

« J’avais vu au départ une publication d’une personne disant rêver de voir des sentiers à Saint-Gédéon. J’ai donc relancé l’idée. De mon côté, ça fait 2 ans que je sensibilise les acteurs du secteur de Saint-Gédéon à ce sujet. Et avec la venue de la SÉPAQ dans le secteur, l’agrandissement de la Pointe-Taillon, ça fait en sorte qu’il faudrait développer un panier de services extérieurs. »

Il y a donc actuellement des pourparlers entre les différents acteurs de Saint-Gédéon pour concrétiser le projet. Dans un monde idéal, Éric Larouche aimerait proposer les sentiers pour l’hiver 2021.

Espace quatre saisons

L’Auberge des Îles a également complété ses investissements pour son Espace quatre saisons. Les investissements, évalués à environ 2 M$, ont permis la création d’une piscine intérieure de 25m, des jeux d’eau intérieurs, un spa, un gym et une salle de jeux interactifs. Le tout avec une vue sur le lac Saint-Jean.

De ce 2 M$, une partie a aussi été investie dans l’amélioration des chambres avec un changement du revêtement de plancher, de l’ameublement et la mise en place de portes automatiques et autres éléments techniques pour être conforme en cette période de crise sanitaire.

Janick Emond, Initiative de journalisme local, Le Lac St-Jean