Augmentation de cas de COVID-19 en Minganie

Laurence Dami-Houle, Initiative de journalisme local
·3 min read

Les nouveaux cas de COVID-19 qui se sont ajoutés au bilan de la Minganie auraient été enregistrés sur l’île d’Anticosti, a laissé entendre la santé publique de la Côte-Nord en conférence de presse le 27 octobre.

Le médecin-conseil en santé publique pour le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la région, Richard Fachehoun, n’a pas voulu confirmer cette information pour des raisons de confidentialité. Le Dr Fachehoun a toutefois indiqué que des personnes infectées avaient été recensées sur l’île d’Anticosti et qu’une dizaine d’individus avaient subi des tests de dépistage et été placés en isolement. L’enquête épidémiologique en cours laisse suspecter « une acquisition à l’extérieur de la région », a-t-il indiqué, et que « la situation sera surveillée de très près pendant les deux prochaines semaines ».

Questionné quant aux répercussions des déplacements de chasseurs provenant de l’extérieur sur le territoire nord-côtier, le Dr Fachehoun s’est fait rassurant. « On n’a pas de cas en lien avec un séjour de chasse », a-t-il affirmé.

Le président-directeur général par intérim du CISSS, Claude Lévesque a quant à lui salué la décision du gouvernement Legault de maintenir les points de contrôle aux traverses Matane/Godbout et Baie-Sainte-Catherine/Tadoussac, ainsi qu’à la hauteur de Sacré-Cœur sur la route 172. Les contrôles routiers non coercitifs seront en place « jusqu’à nouvel ordre », a-t-il déclaré. Il a souligné que les barrages préventifs avaient eu « l’effet escompté » lors du long congé de l’Action de grâce, puisqu’on lui aurait rapporté que « sur les 5000 personnes qui ont passé du côté de Tadoussac, au-delà de 15 % [d’entre elles] avaient rebroussé chemin ».

Sur un ton plus jovial qu’auparavant, M. Lévesque a félicité la population et les instances de santé pour les efforts fournis dans la lutte à la COVID-19. Rappelons que la Côte-Nord est une des dernières régions de la province à être demeurée au palier jaune « préalerte ».

L’Halloween au temps de la COVID-19

Le Dr Fachehoun a profité du point de presse pour présenter ses recommandations en lien avec la fête de l’Halloween. « Il vous faut préparer les friandises en les mettant dans un sac, puis placer ces sacs dans une boîte à ouverture large à l’extérieur de la maison », a-t-il fait valoir. Le Dr Fachehoun a rappelé que la collecte devait se faire en famille tout en respectant les mesures sanitaires et que « l’enjeu, ce sont les rassemblements privés ». Dans une région en jaune, les soirées privées doivent s’en tenir à dix convives provenant d’un maximum de trois ménages différents, et respecter le deux mètres de distanciation physique.

En date du 27 octobre, le bilan de la Côte-Nord s’élève à 172 personnes infectées depuis le début de la pandémie, dont 166 guéries et quatre cas actifs. La Minganie recense 11 cas sur son territoire.

Laurence Dami-Houle, Initiative de journalisme local, Le Portageur