Bientôt un tribunal spécialisé en matière d'agressions sexuelles et de violence conjugale?

·2 min read

CRIMINALITÉ. C’est la journée même de l’arrestation du député Harold Lebel pour agression sexuelle que les membres du Comité transpartisan sur l'accompagnement des victimes d'agressions sexuelles et de violence conjugale ont présenté le rapport d’un comité d’experts. On y propose entre autres d’instaurer un tribunal spécialisé en la matière. «Nous avions promis aux victimes d'agressions sexuelles et de violence conjugale que nous poserions des gestes concrets afin qu'elles puissent obtenir l'aide et le soutien qu'elles méritent. Notre système doit être mieux adapté à leurs besoins. Les recommandations déposées aujourd'hui sont un premier geste en ce sens. Je remercie tous les membres du Comité pour leurs efforts et leur expertise. Je tiens également à remercier mes collègues parlementaires pour leur engagement et ma collègue Sonia LeBel, qui a participé à la création de ce comité. Nous sommes unies avec l'objectif de redonner espoir aux victimes. Comme élues, notre devoir est de nous assurer que les recommandations du rapport se traduisent par des actions concrètes, qui auront un réel impact sur la vie des personnes touchées par ces crimes, qui sont majoritairement des femmes», souligne Isabelle Charest, ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine. Le rapport comprend 15 chapitres et 190 recommandations. En plus de proposer d’instaurer un tribunal spécialisé en matière d'agressions sexuelles et de violence conjugale, les axes principaux des recommandations sont:

Créé dans la foulée du mouvement #moiaussi, le comité était formé de la ministre Isabelle Charest, de la députée de Verdun et porte-parole de l'opposition officielle en matière de condition féminine, Isabelle Melançon, de la députée de Sherbrooke et porte-parole du deuxième groupe d'opposition en matière de condition féminine, Christine Labrie, et de la députée de Joliette et porte-parole du troisième groupe d'opposition en matière de justice, Véronique Hivon.

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local, L'Hebdo Journal