BlackBerry ne peut pas expliquer le bond de 28 % de son action

·1 min read

WATERLOO, Ont. — BlackBerry n'avait aucune nouvelle d'importance à communiquer lundi, malgré le mouvement de frénésie qui a fait bondir le cours de son action à son plus haut niveau depuis octobre 2011.

À la Bourse de Toronto, le titre de la société logicielle a grimpé jusqu'à 26,51 $, affichant ainsi un gain de 48 % par rapport à son cours de clôture de vendredi. L'action a clôturé la journée à 22,92 $, en hausse de 28,3 %.

Au cours de la dernière année, le titre de BlackBerry s'est négocié aussi bas que 3,94 $, mais a progressé de 73,6 % au cours des cinq dernières séances.

Environ 26,3 millions d'actions ont changé de mains lundi sur le parquet torontois, alors que le volume moyen de transaction sur le titre est habituellement d'environ 7,9 millions.

La société établie à Waterloo, en Ontario, a publié lundi une déclaration à la demande de l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières, dans laquelle elle a affirmé «ne pas être au courant de développements corporatifs importants ou de changement important dans ses activités ou affaires courantes qui n'auraient pas été dévoilés et pourraient expliquer la récente augmentation du prix et du volume de ses actions ordinaires».

L'OCRCVM a interrompu brièvement les échanges sur le titre de BlackBerry, lundi matin, après que sa hausse a déclenché le système de disjoncteur du groupe de réglementation, un mécanisme qui ralentit les échanges pour s'assurer du fonctionnement juste et ordonné du marché.


Entreprise dans cette dépêche: (TSX:BB)

La Presse Canadienne