Carignan perd son DG

·2 min read

Vincent Tanguay a quitté son poste de directeur général de la Ville de Carignan pour occuper cette fonction à Saint-Bruno-de-Montarville.

C’est le 23 février dernier, lors de la séance extraordinaire du conseil municipal de la Ville de Saint-Bruno, que la nouvelle a été officialisée, bien que communiquée en primeur à la population par le journal Les Versants.

M. Tanguay, qui travaille dans le domaine municipal depuis 2002, entamera son nouveau mandat à compter du 15 mars prochain et touchera un salaire de 180 000 $ par année.

Un tremplin vers les autres villes?

Rappelons qu’à son embauche à Carignan, en juillet 2017, ce dernier affirmait qu’il était là pour rester. « J’aime travailler dans les petites villes. J’ai été à Coaticook et à Cantley, qui sont des villes très similaires en termes de grandeur de population. On a la chance d’être près des services, des employés, des élus et de la population. C’est ce qui convient le mieux à ma personnalité et à la gestion sans prétention que j’amène. »

À Saint-Bruno, c’est une population dix fois plus grande que celle de Carignan qu’il faudra satisfaire. Vincent Tanguay n’est pas le seul à choisir de quitter son poste de directeur général à Carignan pour le reprendre dans une ville à plus forte densité démographique. Cela a été le cas entre autres de son prédécesseur, Michel Larose, qui, après seulement deux mois en poste à la Ville de Carignan, avait troqué celle-ci contre Chambly, avant d’être destitué.

Une perte pour Carignan

Rappelons qu’en juin 2019, à l’occasion du dîner d’ouverture du congrès annuel de l’Association des directeurs généraux des municipalités du Québec (ADGMQ), M. Tanguay s’était vu remettre une bourse de 2 500 $ par La Mutuelle des municipalités en tant que directeur général de Carignan. Cette bourse, destinée à contribuer au rayonnement de la Ville, lui avait été remise sur la base de son engagement.

La Ville perd, en son directeur général, un homme de droit et d’expérience, puisque le Chamblyen a été greffier, puis directeur général de différentes municipalités pendant une quinzaine d’années. Aucune déclaration sur son départ n’a encore été publiée par les parties concernées, à savoir

M. Tanguay lui-même et la Ville de Carignan. Au moment de la rédaction de cet article, le journal est toujours en attente des commentaires du maire de Carignan, M. Patrick Marquès, afin de savoir si la Ville était au courant de ce qui a mené au départ de M. Tanguay et si elle a quelqu’un d’autre dans sa mire qui pourrait lui succéder.

Chloé-Anne Touma, Initiative de journalisme local, Le Journal de Chambly