Cenovus mettrait à pied 20 à 25 % de son effectif après son mariage avec Husky

·2 min read

CALGARY — Cenovus Energy aimerait supprimer jusqu'à un emploi sur quatre — potentiellement plus de 2000 travailleurs — une fois que l'acquisition amicale de sa rivale Husky Energy pour 3,8 milliards $ sera complétée.

Dans un courriel, le porte-parole de Cenovus, Reg Curren, a indiqué que la société visait une réduction d'entre 20 et 25 % des 8600 employés et sous-traitants qui travaillent actuellement dans les deux entreprises.

Cela toucherait entre 1720 et 2150 travailleurs, et M. Curren a ajouté que la plupart des coupes devraient avoir lieu à Calgary, où les deux entreprises ont leur siège social.

Il s'agit d'un nouveau coup porté au secteur pétrolier de Calgary. Suncor Énergie a annoncé il y a trois semaines qu'elle supprimerait jusqu'à 1930 emplois en 18 mois pour réduire de 10 à 15 % la taille de son effectif.

Des suppressions d'emplois sont également attendues dans les activités canadiennes de Royal Dutch Shell, qui a annoncé en septembre qu'elle éliminerait entre 7000 et 9000 emplois dans le monde d'ici la fin de 2022 et, dans une moindre mesure, chez BP, qui avait annoncé en juin qu'elle supprimerait environ 10 000 emplois de sa main-d'œuvre mondiale.

Les réductions pourraient faire grimper le taux d'inoccupation des bureaux du centre-ville de Calgary, qui est passé à 28,7 % à la fin de septembre, contre 27 % en juin, selon la société de services immobiliers et d'investissement CBRE.

«Comme pour toute fusion de ce type, il y aura des chevauchements et il y aura des décisions difficiles, alors que nous travaillons à créer une organisation combinée mieux positionnée pour l'avenir», a expliqué M. Curren.

«On estime que les réductions toucheront environ 20 à 25 % de la main-d'œuvre combinée, qui est actuellement d'environ 8600 employés et sous-traitants.»

Dans le cadre de la transaction proposée entièrement en actions annoncée dimanche, les actionnaires de Cenovus détiendraient environ 61 % de la société fusionnée et les actionnaires de Husky en détiendraient environ 39 %.

Entreprises dans cette dépêche: (TSX:CVE, TSX:HSE, TSX:SU)

La Presse Canadienne