Centre de services ambulatoires de Shawinigan: début de la construction sous peu

·2 min read

Shawinigan – Les travaux de construction du nouveau Centre de services ambulatoires de Shawinigan débuteront la semaine prochaine. Le projet, réalisé en collaboration avec la Coopérative solidarité santé Le Rocher, prévoit notamment la construction d'un nouvel édifice de 17 000 pieds carrés dans l'actuel stationnement de la coopérative situé sur la 8e rue, dans le secteur Grand-Mère.

Des services de clinique médicale, de soins infirmiers courants, de physiothérapie, de services en maladies chroniques et en santé publique, de prélèvements et d'imagerie médicale y seront offerts.

«Nous sommes heureux de lancer officiellement ce projet très porteur pour le milieu et la communauté. Le regroupement de ces services de santé dans cette nouvelle installation permettra d’améliorer l’accessibilité, la qualité et la sécurité des soins et des services pour la population», souligne Caroline Guertin, directrice adjointe des services ambulatoires de santé primaire et gestion des maladies chroniques au CIUSSS Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

«Nous sommes heureux de constater l’engagement de la direction du CIUSSS à développer une offre bonifiée en soins de santé pour ce secteur de la Ville», exprime pour sa part Dany Sirois, président de la table médicale du Réseau local de services de l’Énergie.

«L’aménagement du Centre de services ambulatoires à Shawinigan, dans le secteur Grand-Mère, est un projet significatif pour nos citoyens vu la variété des services qui y seront offerts. Nous sommes d’ailleurs très satisfaits que le nouveau centre demeure dans le secteur Grand-Mère, comme c’était le cas pour l’ancien. Le début des travaux est une excellente nouvelle», mentionne Michel Angers, maire de Shawinigan.

Le directeur de la Coopérative solidarité santé Le Rocher, Gabriel Sansoucy, s'est réjouit d'en être à quelques jours seulement de la première pelletée de terre.

«C'est assez merveilleux. Ce sont des années d'efforts qui sont récompensés. Nous sommes très heureux de pouvoir contribuer. C'est vraiment là qu'on voit la force citoyenne quand les gens s'unissent. C'est une annonce qui vient cristalliser le tout. Ça répond assurément à un besoin et la COVID-19 nous a démontré que la fermeture de tels services au CHSLD Laflèche avait compliqué les choses pour beaucoup de gens.»

La nouvelle bâtisse sera par ailleurs reliée par une passerelle à celle déjà existante, qui occupait, quant à elle, 33 000 pieds carrés.

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local, Le Nouvelliste