Christiane Yoakim ne solliciterait pas un 3e mandat

·2 min read

Selon différentes sources, tout semble indiquer que la présidente du conseil municipal et conseillère dans Val-des-Arbres, Christiane Yoakim, quitterait la vie politique municipale au terme de son second mandat qui prendra fin l’automne prochain.

Mme Yoakim, à qui nous n’avons pu parler, n’a ni confirmé ni infirmé la rumeur.

«Je n'ai aucune annonce à faire sur mon avenir politique», a déclaré la principale intéressée dans un échange de courriels ce lundi 1er février, ajoutant qu’elle le ferait «au moment opportun et suite à la prise de décision».

Jointe par le Courrier Laval, sa directrice de campagne électorale en 2017, Françoise Charbonneau, n’a pas souhaité non plus se prononcer sur l’avenir politique de son amie.

Cela dit, Mme Charbonneau a accepté tout récemment d’occuper le rôle d’organisatrice de campagne auprès du candidat d’Action Laval Marc Patrick Roy, qui briguera les suffrages en novembre prochain dans le district L’Orée-des-Bois.

Le parti dirigé par Sonia Baudelot en a fait l’annonce officielle par voie de communiqué ce 1er février, faisant valoir au passage la «reluisante feuille de route» de Mme Charbonneau en pareille matière.

«Moi, je m’implique avec des gens que je connais et que j’aime bien, quel que soit le parti», confie Françoise Charbonneau, une femme «fidèle» en amitié. À preuve, celle qui n’a jamais caché son allégeance péquiste a été l’organisatrice de campagne lors des quatre victoires électorales de son amie et députée libérale de Mille Îles, Francine Charbonneau, avec qui elle n’a aucun lien de parenté.

Marc Patrick Roy, qui a siégé pendant des années aux côtés de Françoise Charbonneau au conseil des commissaires de la défunte Commission scolaire de Laval (devenue aujourd’hui le Centre de services scolaire de Laval), dit l’avoir consultée l’automne dernier, alors qu’il songeait à se lancer en politique municipale. Du coup, il a sondé son intérêt à diriger son éventuelle campagne dans L’Orée-des-Bois en 2021.

«Elle m’a dit: ‘‘Tu sais que j’organise la campagne de Christiane Yoakim du côté du Mouvement lavallois […] Ce ne sera pas possible’’. Puis, la situation a évolué et elle m’a rappelé [ces derniers jours]. Je croisais toujours les doigts qu’elle se rende disponible», a expliqué un candidat particulièrement heureux de la tournure des événements.

Retraitée depuis 2012 du milieu pharmaceutique, où elle a œuvré pendant plus de 30 ans en recherche et développement, Christiane Yoakim a été élue pour la première fois en 2013 sous la bannière du Mouvement lavallois. En 2017, elle était réélue dans Val-des-Arbres avec 38,6 % des suffrages, distançant par quelque 400 voix son plus proche rival, Archie Cifelli, qui préside depuis les destinées du parti Action Laval.

Stéphane St-Amour, Initiative de journalisme local, Courrier Laval