Cinquième incendie suspect dans la zone Contrecœur / Sorel-Tracy

·2 min read

Un cinquième établissement a été la cible de ce qui est considéré comme un incendie suspect. Cette fois, le feu a pris naissance au commerce Arachide Dépôt de Sorel-Tracy. Rappelons que cette série de tentatives a débuté le 2 décembre avec un incident similaire au restaurant Pizz Contrecœur.

Les pompiers du Service de protection et d’intervention d’urgence de la Ville de Sorel-Tracy ont été dépêchés cette nuit afin de combattre l'incendie qui a ravagé une partie de l'immeuble commercial du boulevard Fiset.

Grâce à la présence de murs coupe-feu, les commerces voisins ont été épargnés. L'incendie est, une fois de plus, considéré de nature suspecte.

Aucun lien formel n'a été établi entre les différentes tentatives d'incendie qui ont frappé Contrecœur et Sorel-Tracy ce mois-ci. À titre préventif, les policiers ont entrepris d'augmenter le nombre de patrouilles dans les secteurs concernés.

C'est ce que nous explique l'agent Valérie Beauchamps, porte-parole de la Sûreté du Québec. Le corps policier national de la province est actuellement en charge du dossier.

Le précédent commerce ayant été la cible de ce qui, à première vue, semble être une attaque ciblée, le bar Au Saurel a subi des dommages considérables causés par l’incendie survenu dans la nuit du 12 décembre.

« Les enquêtes se poursuivent, explique l’agent Beauchamps à propos de ce quatrième incident. Le technicien en scène d’incendie et la section de l’identité judiciaire ont été sur place pour recueillir des éléments de preuve. Ils ont analysé la scène, mais il est encore trop tôt pour établir des liens entre ces événements. »

Les pompiers ont rapidement maîtrisé les flammes et personne ne se trouvait sur les lieux au moment du sinistre.

Dans les semaines précédentes, les restaurants Pizz Contrecœur, Milano et Sorrento ont fait face également à des tentatives d'incendie similaires. La chaîne a débuté dans la nuit du 2 décembre lorsqu’un cocktail Molotov a utilisé dans l’établissement contrecœurois suite à une entrée par effraction.

Selon la porte-parole de la Sûreté du Québec, il faudra attendre un moment avant d’avoir les résultats des analyses. Les autorités feront alors, si ces dernières apportent certains éléments de réponse, un suivi auprès des médias.

Aucun suspect n'a été appréhendé.

Rappelons que toute information sur des actes criminels, des personnes ou des événements suspects peut être communiquée à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264. Vous pouvez également composer le 310-4141 ou *4141

Steve Martin, Initiative de journalisme local, La Relève