Comme en Ontario, QS voudrait une interdiction des évictions résidentielles

·1 min read

LOGEMENT. À l’exemple de Queen’s Park, Québec solidaire demande au gouvernement québécois de suspendre à nouveau les évictions résidentielles pour toute la durée de l'état d'urgence sanitaire. «Pendant que le Québec a les deux pieds dans la deuxième vague et que les mesures de confinement sont plus strictes que jamais avec l'imposition du couvre-feu, les évictions de locataires se poursuivent de plus belle sans que la CAQ bouge le petit doigt. Même le gouvernement conservateur de Doug Ford a compris l'importance de maintenir les personnes chez elles durant ces temps particuliers et a annoncé un nouveau moratoire contre les évictions pour la durée de la situation d'urgence. Qu'attend le gouvernement Legault pour faire de même?», s'interroge Andrés Fontecilla, le porte-parole solidaire en matière de logement tout en rappelant que le moratoire a été levé en juillet dernier par la ministre de l'Habitation, Andrée Laforest. «Comme c'était le cas en mars dernier, la flambée des cas de COVID-19 se conjugue à une grave crise du logement. Le gouvernement de la CAQ sait très bien que la loi actuelle fait défaut et qu'il doit colmater les brèches qui permettent les expulsions abusives, notamment les rénovictions. Nous allons continuer de veiller au grain afin que la loi soit revue et corrigée, mais en attendant ces changements, il est urgent de décréter un nouveau moratoire sur les évictions. Personne ne doit se retrouver à la rue en plein couvre-feu», martèle Andrés Fontecilla, le député de Laurier-Dorion.

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local, L'Hebdo Journal