Congé fiscal: programmes renouvelés et bonifiés

·2 min read

L’administration Demers annonce qu’elle prolonge jusqu’en 2025 ses programmes de crédit de taxes aux entreprises et bonifie l’un d’eux pour les cinq années à venir.

Ce renouvellement est «un moyen très concret de soutenir la croissance de nos entreprises et de créer de nouveaux emplois pour les Lavallois», a déclaré le vice-président du comité exécutif et responsable des dossiers relatifs au développement économique, Stéphane Boyer.

Initiés il y a deux ans, ces programmes favorisent la construction, la revitalisation, la modernisation et l’agrandissement des bâtiments sur le territoire.

En 2021, la Ville étendra la portée du programme Revitalisation pour y inclure la Cité de la biotechnologie et des sciences de la vie.

Jusque-là, seules les entreprises implantées dans le parc industriel Centre et le parc industriel Est du secteur Saint-Vincent-de-Paul pouvaient en bénéficier.

«La bonification fait partie des actions qui visent à soutenir l’accélération du développement de la Cité de la biotech, poursuit M. Boyer, et contribuent à attirer chez nous des entreprises en sciences de la vie et en haute technologie». Le crédit de taxes, applicable sur quatre ans, couvre les travaux de construction, démolition, reconstruction, rénovation et d’agrandissement entraînant une augmentation d’au moins 30 % de la valeur foncière du bâtiment.

Quant au programme Expansion, il favorise la rétention d'entreprises manufacturières lavalloise devenues trop à l’étroit dans leurs installations actuelles.

Il s’agit d’un incitatif fiscal ciblant la réalisation de nouveaux projets immobiliers en soutien à la compétitivité et au développement des entreprises d’ici.

Ce programme, qui s’applique d’une rive à l’autre, offre aux investisseurs un congé fiscal jusqu’à concurrence de 1,6 M$ par année, et ce, sur une période consécutive de 5 ans.

Le crédit de taxes équivaut à un pourcentage de la hausse de la valeur foncière générale établie après la réalisation des travaux admissibles.

Prendre note qu’« aucun crédit de taxes ne sera accordé si les travaux sont entrepris ou effectués avant la réception d’un avis écrit de conformité et d’une acceptation de la demande», précise chacun des programmes.

La reconduction de ces mesures fiscales s’inscrit dans le cadre du Plan de relance économique de la Ville de Laval lancé en juillet pour minimiser les impacts de la crise sanitaire.

Stéphane St-Amour, Initiative de journalisme local, Courrier Laval