COVID-19 : la détresse psychologique augmente

·2 min read

COVID-19. Les derniers résultats des sondages réalisés par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) indiquent que la détresse psychologique augmente depuis la fin de l’été. Celle-ci tend à atteindre des niveaux plus élevés qu’à la première vague de la COVID-19, principalement chez les jeunes adultes de 18 à 24 ans. Particulièrement inquiétant, à des questions permettaient de mesurer l’échelle de Kessler, 17% des répondants ont un score de détresse psychologique problématique qui pourrait nécessiter des soins. Notons que cette échelle, qui peut comprendre six ou dix questions, a été validée et utilisée dans de nombreuses enquêtes populationnelles américaines, australiennes et canadiennes. La perception des répondants quant à leur santé mentale a également été recueillie. L’évolution de la proportion d’adultes québécois qui jugeait leur santé mentale comme «passable» ou «mauvaise» est passée de 10 à 16 % entre avril et décembre 2020. De son côté, l’évolution de la proportion d’adultes québécois ayant des symptômes d’anxiété modérée à sévère, pour période de juillet à décembre, a fait un bond de % (11 versus 17%).

Proportion d’adultes québécois (%) ayant un score de détresse psychologique problématique selon la région sociosanitaire (sondages du 27 novembre au 9 décembre 2020)

Région

%

Petites régions

14

Saguenay-Lac-St-Jean

10

Capitale-Nationale

18

Mauricie et Centre-du-Québec

15

Estrie

18

Montréal

23

Outaouais

21

Chaudière-Appalaches

17

Laval

17

Lanaudière

14

Laurentides

15

Montérégie

15

Proportion d’adultes québécois (%) percevant leur santé mentale comme «passable» ou «mauvaise» selon la région sociosanitaire (sondages du 27 novembre au 9 décembre 2020)

Région

%

Petites régions

14

Saguenay-Lac-St-Jean

12

Capitale-Nationale

19

Mauricie et Centre-du-Québec

16

Estrie

18

Montréal

22

Outaouais

22

Chaudière-Appalaches

11

Laval

18

Lanaudière

16

Laurentides

16

Montérégie

17

Proportion d’adultes québécois (%) ayant des symptômes d’anxiété modérée à sévère selon la région sociosanitaire (sondages du 27 novembre au 9 décembre 2020)

Région

%

Petites régions

12

Saguenay-Lac-St-Jean

10

Capitale-Nationale

14

Mauricie et Centre-du-Québec

15

Estrie

17

Montréal

22

Outaouais

23

Chaudière-Appalaches

16

Laval

18

Lanaudière

14

Laurentides

17

Montérégie

18

Du 21 mars au 31 mai 2020, des sondages Web quotidiens ont été réalisés auprès de 1 000 adultes québécois par l’INSPQ. Depuis le 1er juillet, 3 300 adultes y répondent chaque semaine. Le questionnaire d’environ 60 questions est ajusté selon l’évolution de la pandémie et des mesures recommandées par la santé publique. Les résultats sont pondérés selon des facteurs sociodémographiques (sexe, âge, région, langue, composition du ménage, niveau de scolarité) afin d’assurer la représentativité des Québécois.

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local, L'Hebdo Journal