Covid-19: La vaccination pour venir à bout des éclosions en CHSLD et RPA

·2 min read

Ahuntsic-Cartierville - Alors que le Centre intégré de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal continue de faire face à plusieurs éclosions importantes de COVID-19 dans les milieux de soins et de vie pour aînés, il dit espérer que la campagne de vaccination permettra de mieux contrôler la propagation du virus.

À partir de l’état de situation des cas et des décès en CHSLD et en RPA, tenu par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec, Journaldesvoisins.com a dénombré, au 11 janvier, un peu plus de 110 cas actifs de COVID dans les CHSLD et RPA d’Ahuntsic-Cartierville, soit une vingtaine de cas de plus qu’une semaine plus tôt.

État de situation CHLSD RPAInfogram

Une grande partie des cas qui se sont ajoutés au bilan depuis une semaine sont des nouveaux déclarés au CHSLD Cartierville qui compte actuellement 32 cas actifs, soit 12 % de l’ensemble des résidents.

Admissions suspendues au CHSLD Cartierville

L’éclosion survenue au Pavillon des bâtisseurs en début d’année semble pour sa part en bonne voie de se résorber. Considérée en situation critique la semaine dernière, elle a été rétrogradée cette semaine en situation sous haute surveillance et ne compte plus que trois cas actifs.

Elle précise que l’opération de vaccination a été complétée dans l’ensemble des CHSLD publics et est pratiquement complétée dans les CHSLD privés.

C’est en effet dans ces milieux de vie que la situation demeure la plus précaire, avec près de 80 cas actifs dans une douzaine de RPA d’Ahuntsic-Cartierville au 11 janvier. Deux RPA sont considérées comme en situation critique, selon les données du MSSS. Avec huit cas actifs, ce sont 80 % des résidents de La Résidence Christ-Roi qui sont atteints. Au Manoir St-Joseph, on rapporte 16 cas actifs, soit 30 % de l’ensemble de résidents, et trois décès.

La majorité des milieux ne comptent qu’une poignée de cas, mais ces petites éclosions peuvent rapidement prendre de l’ampleur. C’est le cas, par exemple, à la résidence Ahuntsic qui ne comptait que deux cas au 6 janvier et qui en compte désormais 11.

La Direction régionale de la santé publique (DRSP) de Montréal doit faire le point demain après midi sur la situation dans la métropole. Rappelons que Montréal a enregistré un record de plus de 1500 cas samedi dernier, jour de l’entrée en vigueur du couvre feu décrété par Québec jusqu’au 8 février, et qu’Ahuntsic-Cartierville demeure l’un des territoires qui connait les plus fortes hausses de nouveaux cas.

Simon Van Vliet, Initiative de journalisme local, Journal des voisins