COVID-19: le rythme de vaccination diminue en Ontario

·2 min read

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

C’était inévitable: les problèmes d’approvisionnement des doses du vaccin contre la COVID-19 de la compagnie Pfizer allaient directement réduire la progression de la vaccination en Ontario, où le nombre de doses administrées quotidiennement est sous la barre des 10 000 depuis trois jours.

Au cours de la dernière journée, 9707 Ontariens ont roulé leur manche pour recevoir une dose du vaccin contre la COVID-19.

La province a été en mesure de vacciner en moyenne plus de 12 000 personnes par jour, entre les 6 et 23 janvier, mais depuis trois jours, ce nombre est demeuré sous les 10 000.

En tout, 83 285 Ontariens ont reçu leurs deux doses nécessaires du vaccin contre la COVID-19.

Cela signifie que près de 300 000 doses ont été administrées en province jusqu’à présent.

Le rythme de transmission diminue aussi

Néanmoins, l’Ontario compte 1740 nouvelles infections à la COVID-19, le plus bas nombre de cas recensés en une journée depuis la mi-décembre.

La moyenne d’infections quotidiennes dans la province diminue également, et se chiffre mardi à 2346.

Le taux de reproduction net, une donnée importante selon les spécialistes, soit celle où l'on estime le nombre moyen de personnes qu'une personne infectera lorsqu'elle est atteinte de la COVID-19, est aussi à la baisse.

Toutefois, l’Ontario a perdu 63 personnes aux mains de la COVID-19, lundi, portant le total des décès causés par le virus à 5909 depuis le début de la pandémie.

La même journée, 1466 personnes étaient hospitalisées à travers la province, dont 383 malades aux soins intensifs. Parmi ces patients atteints du coronavirus, 298 avaient besoin d’un respirateur pour demeurer en vie.

Foyers de soins de longue durée

En foyers de soins de longue durée (FSLD), 71 résidents et 53 membres du personnel ont contracté la maladie, selon le plus récent bilan de la santé publique.

On déplore aussi le décès de 24 résidents de ces établissements. En tout, 3389 résidents et 11 employés en FSLD ont perdu la vie en raison de la COVID-19.

Le premier ministre ontarien Doug Ford était à l'aéroport Pearson de Toronto mardi après-midi pour une mise à jour sur le projet pilote ontarien de dépistage volontaire de la COVID-19 et pour réitérer son appel à Ottawa de renforcer le contrôle de la loi à la frontière, dont le dépistage obligatoire pour tout voyageur arrivant de l'extérieur du pays.

Émilie Pelletier, journaliste, Initiative de journalisme local, Le Droit