Sécurité à bord des bateaux de pêche : une vidéo pour guider les capitaines

·2 min read

Les pêcheurs ont désormais accès à deux vidéos pour les guider dans une étape nécessaire pour leur sécurité : la familiarisation.

La familiarisation consiste à former toute nouvelle personne à bord d’un navire sur les procédures et sur son rôle en cas d’urgence, à lui expliquer où se trouvent les équipements de sécurité et leur fonctionnement ainsi qu’à l’informer des principaux dangers à bord.

« Bien que la familiarisation paraisse simple, elle est cruciale lorsqu’une situation d’urgence se présente », dévoile Clémence Poirier, chargée de projets au Comité sectoriel de main-d’œuvre des pêches maritimes, par voie de communiqué.

La familiarisation est obligatoire en vertu du Règlement sur la sécurité des bâtiments de pêche et doit être consignée dans un registre.

Selon Mme Poirier, « cette étape est encore mal comprise par les pêcheurs commerciaux ».

« Elle demeure peu répandue et sa pratique est même souvent complètement mise de côté, comme l’a démontré le projet de recherche Cap sur la prévention. Ces manquements sont imputables aux capitaines et diminuent les chances de survie de l’équipage en cas d’accident grave », poursuit-elle.

Les vidéos visent donc à soutenir les capitaines en leur donnant des exemples concrets de familiarisation. Le capitaine de homardier Gino Lepage, de Grande-Rivière, et le capitaine de crevettier Dave Cotton, de Rivière- au-Renard, ont accepté de montrer à la caméra les principales étapes de cette familiarisation.

La pêche commerciale est le secteur d’emploi ayant le plus haut taux de mortalité au Canada, toutes industries confondues.

« Une enquête du Globe and Mail, publiée en 2017, révélait que le risque de mourir en pratiquant son métier est 14 fois plus élevé pour un pêcheur commercial que pour un policier dans l’exercice de ses fonctions », est-il soutenu dans le communiqué de presse.

Le tournage des vidéos est une initiative du Comité permanent sur la sécurité des bateaux de pêche du Québec (CPSBPQ) et du Comité sectoriel de main-d’œuvre des pêches maritimes (CSMOPM).

Les vidéos sont disponibles en français et en anglais sur le site Web du CSMOPM (www.pechesmaritimes.org) et sur celui du CPSBPQ (www.cpsbpq.org).

Les deux organismes visent une large diffusion des vidéos, non seulement auprès des capitaines et des aides-pêcheurs, mais aussi auprès de leurs proches, qui ont de l’influence sur les comportements sécuritaires, et de la population en général, susceptible d’embarquer sur un bateau de pêche à l’occasion.

Johannie Gaudreault, Initiative de journalisme local, Journal Haute-Côte-Nord