Début de la vaccination contre la COVID-19 en Montérégie

·3 min read

La campagne de vaccination a pris son envol ces derniers jours au Québec. Une première personne a été vaccinée contre la COVID-19 en Montérégie Est, mercredi, le 23 décembre.

L’heureux élu, Marco Picard, est préposé aux bénéficiaires au Centre d’hébergement de la MRC-d’Acton. Il a reçu son vaccin au Pavillon La Coop de Saint-Hyacinthe, un des deux sites autorisés pour la vaccination en Montérégie.

M. Picard fait partie de la cohorte de personnes ayant suivi une formation accélérée de préposé en CHSLD l’été dernier.

«Ce vaccin est, bien entendu, un soulagement qui arrive après des mois difficiles, s’est exprimé Mario Picard. Et c’est un plaisir pour moi d’être le premier employé du CISSS de la Montérégie-Est à le recevoir. Malgré cela, je resterai vigilant en tout temps et continuerai de respecter les consignes sanitaires pour protéger les résidents, mes collègues et tous mes proches. »

Comme tous ceux qui vont recevoir le vaccin dans les prochains jours, le préposé observe actuellement une période de repos de 48h avant de pouvoir retourner au travail. Il va par la suite recevoir une seconde dose du vaccin 21 jour après la première injection.

En Montérégie comme en Estrie, les travailleurs de la santé vont recevoir en priorité le vaccin dans les prochains jours. La population sera par la suite informée des prochaines étapes lorsque la procédure sera clairement établie.

Comme la Montérégie ne compte aucun grand CHSLD, les responsables de la campagne de vaccination n’ont pas eu l’opportunité d’installer le centre de vaccination dans l’un de ces établissements.

Le vaccin mis au point par Pfizer-BioNTech doit être conservé à une température extrêmement froide. Ce dernier ne peut être par ailleurs être déplacé. De là l’importance de centraliser les opérations dans un nombre minimal d’établissement.

Le second site a choisi en Montérégie pour cette première vague de vaccination est situé au Quartier DIX30, à Brossard.

Cette première étape se déroule jusqu’au 27 décembre. On prévoit que 4400 doses de vaccin seront administrées au cours de l’exercice.

Selon la Dre Julie Loslier, directrice régionale de santé publique de la Montérégie, lorsque le vaccin de la compagnie Moderna sera disponible, comme ce dernier nécessite une température de conservation moins extrême, la clientèle des CHSLD pourra à son tour bénéficier de sa protection. D’ici là, « l’attribution continue à plein régime, » assure la Dre Loslier.

Pour sa part, la Dre Maryse Guay, médecin-conseil à la Santé publique de la Montérégie et membre du Comité sur l’immunisation du Québec, affirme que le vaccin administré depuis hier ainsi que celui de Moderna semblent efficaces. Et ce, y compris contre la nouvelle souche du coronavirus qui sévit actuellement en Grande-Bretagne.

Par ailleurs, cette dernière ne s’inquiète pas des propos tenus par les groupes antivaccin. « Il ne faut pas se laisser leurrer par ces mouvements, affirme la Dre Guay. Le phénomène d’hésitation n’est pas aussi grand qu’on pourrait le croire. »

Rappelons qu’en Montérégie, la situation est particulièrement préoccupante depuis le début de la seconde vague de propagation de la COVID-19. Et contrairement à la première vague, ce sont toutes les couches de la société qui sont affectées cette fois.

La Dre Loslier espère qu’avec le ralentissement des activités prévus après Noel, la situation va se stabiliser.

« Mais tout cela va dépendre du respect des mesures », admet cette dernière.

Steve Martin, Initiative de journalisme local, La Relève