Début de la vaccination dans les pénitenciers fédéraux dès vendredi

·1 min read

Le calendrier a été annoncé par le service correctionnel du Canada (SCC) qui entend commencer par les détenus les plus à risque. L’agence promet d’offrir des doses de vaccin à tous les détenus sous responsabilité fédérale à mesure qu’elles seront distribuées, conformément à l’orientation du CCNI en matière de priorisation.

« Ce sont de très bonnes nouvelles, car nous savons que la vaccination est un moyen essentiel de limiter la propagation de la COVID-19. Nous continuerons de collaborer avec nos partenaires de la santé publique, les syndicats et les intervenants à la mise en place de mesures qui contribueront à tous nous prémunir contre cette pandémie », a souligné la commissaire du Service correctionnel du Canada, Anne Kelly.

La Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition dispose que c’est le SCC qui doit fournir des soins de santé essentiels aux détenus sous responsabilité fédérale. L’agence qui a commencé à recevoir des doses du vaccin de Moderna envisage d’administrer le vaccin à environ 600 détenus au cours de cette première phase selon un communiqué. Le même document indique que les employés du SCC sont vaccinés dans leur province ou territoire de résidence. Ils travaillent en étroite collaboration avec l’Agence de la santé publique du Canada et comptent des travailleurs de la santé dans leurs rangs.

La réserve nationale de l’Agence de la santé publique du Canada approvisionnera les établissements correctionnels en fournitures nécessaires pour l’administration du vaccin, telles que les seringues et les tampons à l’alcool.

Godlove Kamwa, Initiative de journalisme local, Le Canada Français