Déménagement et construction à Notre-Dame-du-Mont-Carmel

·2 min read

Notre-Dame-du-Mont-Carmel – Le déménagement des travaux publics dans le nouveau garage municipal pourra s'effectuer au printemps, alors que la municipalité vise le transfert des équipements au mois de mars ou d'avril, une opération «assez costaude» selon le maire Luc Dostaler.

Avec ce déménagement, le maire espère avoir réglé une problématique pour longtemps.

«Je pense que cette situation-là sera bonne pour de nombreuses années. En raison de l'entreposage des équipements, le département de l'entretien perdait de l'espace chaque année. Maintenant, il faudra rapatrier le matériel situé dans nos autres endroits de location», explique le premier magistrat.

Il faut dire que Notre-Dame-du-Mont-Carmel avait été forcée de louer des locaux auprès d'entreprises afin de pouvoir entreposer ses équipements, une situation qui n'était pas idéale pour elle en raison des coûts et de la distance entre les différentes installations.

Luc Dostaler en parle depuis plusieurs mois déjà, mais 2021 sera «une très grosse année» sur le plan de la construction résidentielle dans sa municipalité, alors qu'une trentaine d'adresses s'ajouteront aux taxes de la Ville dans le premier trimestre de l'année.

«D'habitude, dans une année, on en accueille une quarantaine», exprime le maire, pour démontrer l'importante croissance sur ce plan.

Pour favoriser la construction d'ailleurs, Notre-Dame-du-Mont-Carmel a choisi, lors du plus récent conseil municipal, d'aller de l'avant avec un changement de zonage qui permettra de construire des bâtiments à trois logements, alors que le règlement actuel les limitait à deux.

«On commence à avoir une demande pour les trois logements, alors on a décidé d'agir tout de suite», souligne le maire.

Une autre projet que M. Dostaler souhaite voir se concrétiser cette année, c'est celui du skateparc.

«On est encore dans l'attente. On aimerait obtenir une réponse dans les prochaines semaines», raconte-t-il

À Mont-Carmel pour y rester

Le maire Dostaler a d'ailleurs profité de sa discussion avec le Nouvelliste pour faire taire certaines rumeurs qui l'envoyaient dans d'autres paliers de politique, notamment au fédéral.

Le principal intéressé affirme être toujours intéressé par la politique municipale.

«Je suis concentré à 100% sur Notre-Dame-du-Mont-Carmel», assure Luc Dostaler.

«Les nouveaux projets de la municipalité me motivent au plus haut point», a-t-il conclu.

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local, Le Nouvelliste