Développement de logements pour personnes âgées à Port-Cartier : 3 options sur la table

·2 min read

Depuis maintenant presque un an et demi qu'œuvre le comité RPA (résidence pour personne âgée) pour augmenter le nombre de logements pour cette clientèle à Port-Cartier. Celui-ci souhaite désormais concentrer ses efforts sur trois axes de travail.

C'est lors des deux dernières réunions du comité qui se sont tenues le 10 mars et le 17 décembre 2020 que trois options pour le développement de logements pour les personnes âgées à Port-Cartier ont été déterminées par le groupe.

Il y a d'abord l'option d'attirer un promoteur privé à Port-Cartier pour la construction d'une résidence pour personnes âgées. D'ailleurs, une rencontre s'est tenue avec un promoteur intéressé au mois d'août, mais il y a eu peu d'avancement depuis en raison notamment de la pandémie qui complique les démarches.

Une autre option pour le comité serait de réaliser des investissements pour développer des appartements abordables à Port-Cartier. Des discussions pour s'allier avec l'Office municipal d'habitation (OMH) dans la réalisation de ce projet sont en cours.

L'autre axe de travail du comité est que face au manque de places en résidence intermédiaire (RI) à Port-Cartier, la Villa de Port-Cartier pourrait être agrandie. Pour cela, de nouvelles places devraient être attribuées par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord.

C'est désormais Daniel Camiré, conseiller à la Ville de Port-Cartier, qui agit à titre de porte-parole pour le comité. Celle qui occupait ce poste auparavant, Violaine Doyle, a décidé de se retirer du comité au mois de novembre. M. Camiré précise que : « Beaucoup d'efforts et d'énergie continueront à être investis afin de trouver des solutions pour répondre aux besoins des personnes âgées de Port-Cartier. La population de Port-Cartier, au même titre que celle du Québec avec l'arrivée massive des « baby-boomers» à la retraite, continuera à avoir des besoins croissants en hébergement pour les personnes âgées. Cet enjeu sera le point central des démarches du comité dans le prochain mois, et ce malgré les contraintes reliées à la COVID-19.»

Vincent Berrouard, Initiative de journalisme local, Le Nord-Côtier