Des dossiers à poursuivre malgré la pandémie en Minganie pour 2021

·2 min read

La COVID-19 a touché bien des dossiers qui étaient prioritaires en 2020 dans la MRC de Minganie. L’année 2021 commence sous le signe de la pandémie alors que la MRC tentera de faire avancer ses priorités.

Un enjeu qui revient chaque année pour la Minganie est celui de sa situation géographique et la question du désenclavement. 2020 aura vu certains développements dans le dossier avec l’annonce d’études d’opportunité et de financement des deux paliers de gouvernement pour finalement terminer la route 138.

Le préfet de la Minganie, Luc Noël, se montre optimiste pour la réalisation de ce projet : « La route 138 est un dossier d’importance pour la Côte-Nord. Le gouvernement, autant fédéral que provincial, a démontré une ouverture a finalement mettre fin à cette situation d’isolement ».

Il ajoute que les élus de la Côte-Nord devront rester vigilants et continuer de mettre de la pression sur les gouvernements au cours des prochaines années pour que la route 138 soit complétée.

Les impacts de la COVID-19 se sont bien sûr fait ressentir en 2020, mais ils seront encore présents en 2021. M. Noël explique : « La COVID-19 a mis sur la glace toutes nos stratégies de développement économique».

Pour 2021, le préfet espère pouvoir mettre de l’avant certains projets qui aideront le développement économique de la région. Dans le cadre de la relance économique du Québec, chaque MRC pouvait déposer un projet qu’elle souhaiterait réaliser. Pour la Minganie, il a été proposé un projet de traverse maritime entre la Côte-Nord et la Côte-Sud qui pourrait passer par l’île d’Anticosti. Selon Luc Noël, ce projet permettrait le désenclavement de la région et ferait de la Minganie un incontournable pour l’industrie touristique.

Un autre dossier qui sera sur le radar du préfet au cours de l’année 2021, sera celui de la protection de la rivière Magpie. En octobre 2020, une alliance regroupant plusieurs groupes dont le Conseil des Innus d’Ekuanitshit et la MRC de Minganie avaient demandé au gouvernement de reconnaître la rivière Magpie dans son plan de protection. La MRC continuera de faire pression sur le gouvernement dans ce dossier en 2021.

Parmi les autres dossiers que la MRC souhaite faire progresser en 2021, il y a ceux de la rétention de la main-d’œuvre et de la diminution des coûts de transport des marchandises pour les entreprises de la région.

Vincent Berrouard, Initiative de journalisme local, Le Nord-Côtier