Des interventions en lien avec le couvre-feu

·2 min read

Depuis le 9 janvier 2021, les policiers de la Sûreté du Québec ont été présents sur l’ensemble du territoire, dès l’entrée en vigueur du couvre-feu de la santé publique. La sûreté du Québec a déployé des effectifs supplémentaires ont été déployés afin de faire respecter la Loi sur la santé publique. « Depuis la première journée de l’entrée en vigueur du couvre-feu nous étions très engagés afin de veiller au respect de cette nouvelle ordonnance partout sur le territoire » nous fait savoir l’agente d’information au service des communications et de la prévention à la Sûreté du Québec, madame Nancy Fournier.

La collaboration des citoyens

La Sûreté du Québec a annoncé que les policiers vont demeurer présents afin d’intervenir auprès des citoyens qui ne respectent pas le couvre-feu entre 20h et 5h le lendemain matin. Plusieurs patrouilles vont donc assurer une présence accrue au cours des prochains jours afin de faire respecter les nouvelles règles. « Plusieurs citoyens nous ont contacté afin de rapporter des actes de non-respect des nouvelles mesures sanitaires et les ordonnances du gouvernement » nous a-t-elle confié madame Fournier.

Prévenir les infractions de la Loi

À noter que des effectifs supplémentaires seront maintenus sur les quarts de travail ciblés par le couvre-feu. « Les interventions des policiers visent à encourager les citoyens à se conformer aux décrets en vigueur et à prévenir les infractions à la Loi sur la santé publique. S’ils le jugent nécessaire, les policiers donneront des constats d’infractions » souligne l’agente d’information au service des communications et de la prévention à la Sûreté du Québec.

Les exceptions contrôlées

Bien que des exceptions permettent de justifier une dérogation au couvre-feu, la Sûreté du Québec précise qu’il est de la responsabilité des citoyens d’en faire la démonstration. « Après 20h, nous procédons à des vérifications et des contrôles afin de s’assurer que la bonne justification portée par les citoyens en circulation ou en déplacements est valable ainsi qu’il respecte les décrets en vigueur » conclu madame Fournier.

Moulay Hicham Mouatadid, Initiative de journalisme local, Reflet Témiscamien (Le)