Des maisons démolies à Cowansville après les inondations de 2019

·2 min read

La tempête automnale du 1er novembre 2019 restera gravée dans la mémoire de bien des Cowansvillois. Et l’inondation qui l’a suivie laissera des marques permanentes sur le paysage du boulevard des Vétérans et de la rue Bonnette, à Cowansville.

Quelques maisons ont disparu tandis que d’autres seront démolies dans les prochains mois en vertu d’un décret provincial qui permet à une municipalité de refuser l’émission d’un permis de rénovations et d’obliger la démolition.

« Lorsque les gens de ces zones-là viennent nous voir pour des demandes de permis, on doit vérifier ce qu’ils veulent faire comme travaux et suivre le décret, explique Manon Moreau, inspectrice en bâtiment et règlementation à Cowansville. On a une certaine démarche à suivre et ça peut arriver que les travaux soient trop importants. À ce moment-là, on demande la démolition du bâtiment. »

Ensuite, les propriétaires se tournent vers la Sécurité publique du Québec pour obtenir une subvention qui permettra de rembourser la perte de la propriété. Une entente est prise entre la Ville et les propriétaires privés pour que le terrain soit remis à l’administration.

Avenir incertain pour les terrains vacants

Deux adresses ont déjà été démolies sur le boulevard des Vétérans et la rue Bonnette. Les terrains ont été légués à la Ville. Des demandes sont en cours d’étude pour quelques autres immeubles.

« À cause de la COVID-19, le délai a été prolongé. Le ministère a accepté que ça attende jusqu’à l’été, ajoute Mme Moreau, le temps que les gens se retrouvent une maison et se relogent. »

Ce secteur est majoritairement composé de résidences unifamiliales, de jumelés et de duplex.

Pour l’instant, la Ville n’a pas prévu de nouvelle vocation pour les nouveaux terrains vacants. S’ils étaient tous adjacents, un parc ou un accès à la rivière pourrait être envisagé, mais ces terrains sont éparpillés jusqu’à présent.

Cynthia Laflamme, Initiative de journalisme local, La Voix de l'Est