Des parents se questionnent-Présence des jeunes à mi-temps au secondaire à la PDN

·2 min read

Plusieurs parents d’élèves de troisième, quatrième et cinquième années du secondaire de la polyvalente La Porte-du-Nord (PDN) à Chibougamau se disent inquiets au sujet de l’enseignement à mi-temps au secondaire. Ils se questionnent aussi sur le moment du retour en classe en temps complet puisque, selon les autorités, la situation dans la région est stable.

Comme dans toutes les écoles du Québec, les étudiants du dernier cycle du secondaire de la PDN ne vont à l’école qu’un jour sur deux. Sans vouloir minimiser toutes les difficultés et les problèmes qui sont engendrés par la pandémie, une mère inquiète a fait parvenir une lettre à la direction de la PDN. Julie Laberge s’explique mal pourquoi, avec la situation que connait notre région et les diverses communications de la santé publique mentionnant que la situation est stable, les étudiants ne peuvent retourner en classe de façon permanente.

Après bientôt un an de pandémie qui a grandement bouleversé la vie des étudiants, cette mère de famille pense qu’il est temps de prendre action. Elle constate aussi que l’enseignement à distance a certaines limites. Elle voit également que l’intérêt et la motivation des jeunes sont en baisse, sans compter qu’il y a des enjeux de réussite scolaire pour certains d’entre eux. Selon elle, malgré les diverses interventions mises en place en classe, elle ne croit pas que la situation va s’améliorer en poursuivant comme c’est le cas présentement.

Ces parents sont convaincus que, dans l’intérêt des jeunes et pour leur santé, il faut agir rapidement pour qu’ils puissent reprendre leurs études en présentiel à temps complet dans les délais les plus brefs.

Il faut noter que, malgré les changements de palier de rouge à orange pour la région Nord-du-Québec et certains allègements qui ont été accordés, aucune modification n’a été faite au niveau de l’enseignement dans notre région.

René Martel, Initiative de journalisme local, La Sentinelle