Deux autres récompenses pour le peintre matanais Philippe Giroux

·2 min read

Le peintre matanais Philippe Giroux a eu le plaisir de découvrir vendredi dernier et en l’espace de quelques minutes qu’il avait été récompensé à deux reprises par des concours de grand envergure pour la même œuvre, nommée Autoportrait d’un peintre-pêcheur.

M. Giroux a remporté un prix du Mondial Art Academia, un concours annuel des professionnels de l’art prenant place en France. Il s’est vu remettre la médaille d’or dans la catégorie réunissant les ambassadeurs du concours « Le choix du Mondial Art Academia ».

Au moment de la publication de l’article mettant en portrait Philippe Giroux en décembre, le peintre attendait avec impatience les résultats du concours. Étant une grande organisation, plus de 27 pays y sont représentés et près de 500 artistes soumettent leurs œuvres. Remporter une médaille dans une catégorie par le jury européen est donc un moment fort de sa carrière.

La même journée, M. Giroux a reçu le premier prix du concours de The Marketer Magazine, un magazine canadien consacré au marketing, à l’art visuel et à l’art performance. La compétition a été forte au Marketer, car il y eut plus de 260 participations et presque 1000 toiles soumises.

Philippe Giroux admet qu’il a éclaté en sanglots à la réception de ces deux récompenses. « Être artiste et avoir de la difficulté au début, ce n’est pas un monde facile. Il y a beaucoup de monde qui ne nous croit pas. On te dit, « trouve-toi une vraie job » ou on te critique, autant par des amis que dans la famille. Des fois, les gens ont l’impression que tu n’avances pas. C’est donc l’aboutissement de mon acharnement sur 40 ans », a expliqué avec émotion Giroux.

L’artiste a proclamé la bonne nouvelle sur ses réseaux sociaux la fin de semaine dernière et depuis a reçu une forte reconnaissance de son travail, des félicitations « qui ont fait du bien ». La juge chez The Marketer Magazine lui a d’ailleurs signé une lettre personnalisée, qu’il dit avoir particulièrement appréciée. Il attend à présent la suite.

Avec ces deux nouvelles récompenses reçues coup sur coup, cela fera trois prix pour lesquels Philippe Giroux est récompensé en moins d’un an. « On récolte les fruits de nos efforts », conclut-il.

Claudie Arseneault, Initiative de journalisme local, Mon Matane