Deux conseillers démissionnaires finalement réélus à La Bostonnais

·2 min read

La Bostonnais – Les élections partielles tenues à La Bostonnais dimanche ont permis de confirmer deux nouveaux conseillers, alors que François Descarreaux et Renée Ouellette ont obtenu une majorité de vote pour accéder aux sièges numéros deux et cinq, respectivement.

Ces «nouveaux conseillers» sont déjà connus du public puisqu'ils ont démissionné des mêmes postes il y a un peu plus de trois mois, forçant la partielle de dimanche.

Les deux élus avaient laissé leur place en novembre dernier en support au maire, lui aussi démissionnaire, Michel Sylvain, qui disait alors quitter en raison de tensions au sein du conseil municipal. Ces démissions n'avaient d'ailleurs pas été les seules puisque cinq des sept élus de la municipalité avaient choisi de tirer leur révérence avant la fin de leur mandat.

Les deux seuls conseillers qui persistaient, François Baugée et Guy Laplante, étaient alors vivement pointés du doigts par tous ceux qui avaient décidé de passer à autre chose.

«Les conseillers Baugée et Laplante agissent comme un parti d’opposition dont le rôle est de critiquer et démolir tout ce que le conseil met de l’avant. Ils n’ont pas compris, ou ne veulent pas comprendre que dans une petite municipalité il faut travailler tous ensemble pour réussir», pouvait-on lire jadis dans la lettre de démission des conseillers Descarreaux et Ouellette, réélus au terme du processus, dimanche avec 57% et 65% des voix.

Le directeur général par intérim de La Bostonnais, Yves Tousignant, se disait fort satisfait du déroulement du scrutin puisque ce dernier a enregistré un taux de participation important considérant qu'il s'agissait d'une partielle.

Ce sont 46,3% des électeurs habiles à voter qui ont exercé leur droit, soit 230 sur 497.

Cet exercice démocratique permettra à la municipalité de gérer elle-même son avenir, maintenant que la Commission municipale du Québec, qui gérait l'intérim depuis novembre, pourra se dégager du dossier. Le conseil municipal étant maintenant complet, les élus pourront recommencer à siéger dès vendredi.

Le mandat des nouveaux élus sera de huit mois, jusqu'aux prochaines élections municipales de novembre à venir.

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local, Le Nouvelliste