Deux transformateurs alimentaires se partagent 835 000 $

·1 min read

Produits Montpak Ltée et Bassé & Frères Alimentation Orientale ont touché respectivement 686 779 et 148 232 $ du ministère fédéral de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire.

Ces entreprises lavalloises comptent parmi les neuf transformateurs alimentaires du Grand Montréal à se partager quelque deux millions de dollars versés dans le cadre du Fonds d’urgence pour la transformation. Au total, ces sociétés bénéficiaires emploient environ 14 500 travailleurs.

Constitué d’une enveloppe de 77,5 M$, ce fonds d’aide vise à soutenir le déploiement de mesures sanitaires dans les usines et à renforcer, du coup, la résilience de la chaîne d'approvisionnement alimentaire au pays.

«Il est primordial d'assurer la sécurité de ces travailleurs essentiels pour continuer d'offrir des aliments salubres et de grande qualité à l'ensemble de la population canadienne», a déclaré la ministre Marie Claude Bibeau en vidéoconférence, le 12 novembre.

Président-directeur général de Montpak International, qui exploite une usine de transformation de veau, d’agneau et de bœuf dans le parc autoroutier A25 à Laval, Alexandre Fontaine a salué «la mise en place rapide de l’aide».

Ce financement a servi à restructurer ses opérations afin d’assurer la distanciation physique des employés à l’intérieur de l’usine ainsi qu’à l’achat d’équipements de protection individuelle réutilisables contre la COVID-19.

Des neuf entreprises de la région métropolitaine soutenues par Ottawa, la lavalloise Montpak s’est accaparé la part du lion avec plus du tiers de l’enveloppe globale. Saputo Produits laitiers Canada arrive deuxième à ce chapitre, le transformateur montréalais ayant reçu un octroi de 346 340 $.

Stéphane St-Amour, Initiative de journalisme local, Courrier Laval