Devenir parents en temps de pandémie

·2 min read

«Nous devions arriver avec notre bouffe, car on ne pouvait pas sortir de notre salle [d’accouchement], explique Geneviève qui a grandi dans Laval-des-Rapides. Charles avait préparé une glacière pleine dans la voiture.»

Elle ajoute que le couple a été légèrement pris de court lorsqu’elle a perdu ses eaux près de l’entrée principale de l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé où des membres du personnel les attendaient.

«Au début, ils étaient fans et disaient qu’ils nous connaissaient, se remémore Charles en riant. Je leur ai dit qu’il fallait se dépêcher. Ils nous ont tous accompagnés et nous ont montré où aller. Tout s’est fait très rapidement. On s’est senti à l’aise.»

En raison du contexte sanitaire, Geneviève a aussi dû subir un test de dépistage et porter un masque tout au long des contractions. Selon ses dires, le tout s’est tout de même très bien déroulé et elle a mis au monde la petite Violette Hamelin.

La belle expérience vécue par le couple les a convaincus de devenir ambassadeurs pour la Fondation de la Cité-de-la-Santé.

Celle-ci a d’ailleurs lancé sa campagne #ProfondémentHumain qui vise à sensibiliser la population aux besoins croissants sur le territoire lavallois et à l’importance d’investir en santé et services sociaux.

«Les infirmières étaient incroyables, précise Charles Hamelin. Nous nous sommes dits que nous devions faire quelque chose pour les remercier. La Fondation suit aussi les jeunes lorsqu’ils sortent de l’hôpital, tout en essayant de les garder accrochés à l’école pour ne pas qu’ils ne tombent dans les craques du système.»

«Avec la COVID-19, on dirait aussi qu’on a envie d’être plus près de chez nous et de donner localement, poursuit Geneviève. On a découvert que cela englobe le CISSS [Centre intégré de santé et de services sociaux], le Centre jeunesse et plusieurs autres choses. Notre but, c’est justement de faire connaître tout ce que fait la Fondation.»

Les deux ambassadeurs ont d’ailleurs fait un premier geste pour aider l’organisation à l’aube du temps des Fêtes. Ils ont remis des cadeaux à des enfants hospitalisés, ainsi que des petites gâteries au personnel de la Cité-de-la-Santé.

Notons que les prochains mois risquent d’être forts occupés pour la nouvelle famille, car Charles Hamelin reprendra bientôt les compétitions de patinage de vitesse courte piste.

«Il y a les prochains Jeux olympiques en 2022, souligne-t-il. C’est mon objectif de fin de carrière. Mon énergie est encore dans le patin pendant au moins un an et demi. Après, il y aura plein de nouveaux projets.»

À la blague, Geneviève lance «homme au foyer». Elle rappelle aussi l’importance de s’impliquer à la hauteur de ses capacités pour aider le système de santé et être profondément humain.

Nicholas Pereira, Initiative de journalisme local, Courrier Laval