Dunham et Sutton renouvelleront leur politique sur la famille et les aînés

·2 min read

Les villes de Dunham et de Sutton pourront profiter d’une subvention de 13 800 $ remise à chacune pour mettre à jour leur plan d’action Municipalité amie des aînés (MADA).

Dunham a adopté sa première politique Familles et Aînés en 2017, tandis que Sutton a une telle politique depuis 2012.

Les sommes ont été consenties à la suite d’un appel de projets dans le cadre du programme de soutien de la démarche. L’argent et le programme servent à favoriser l’émergence d’environnements bâtis et sociaux propices au vieillissement actif.

«C’est une bonne chose, se réjouit le maire de Dunham, Pierre Janecek. Ça va être bien pour la population vieillissante. C’est très apprécié.»

Depuis 2017, la municipalité a lancé un club de marche pour les 50 ans et plus. Avant la pandémie, entre 15 et 20 personnes y participaient. Des ateliers d’initiation à l’informatique ont également été organisés, de même que différents ateliers et conférences à la bibliothèque. Dunham a aussi travaillé sa règlementation afin de permettre les maisons bigénérationnelles dans son cœur villageois.

Aussitôt qu’il sera possible de se rassembler, la Municipalité prévoit consulter sa population pour la mise à jour de la politique et du plan d’action.

Le maire de Sutton, Michel Lafrance, remercie la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, de croire en leur projet. «Notre projet démontre que la Ville a une vraie préoccupation pour la qualité et les saines habitudes de vie des aînés et des proches aidants», dit-il.

Sutton prévoit faire une présentation publique des résultats du dernier plan d’action 2017-2020.

«Les projets soutenus dans le cadre de ce programme témoignent de l’engagement des villes de Dunham et de Sutton à promouvoir le mieux-être des aînés de leurs municipalités, et nous pouvons en être fiers, commente par communiqué Isabelle Charest, députée caquiste de Brome-Missisquoi. De telles initiatives sont à la fois rassembleuses et porteuses pour nos communautés et elles auront un effet positif considérable sur la qualité de vie des personnes âgées, favorisant par le fait même leur épanouissement, et ce, de manière durable.»

Cynthia Laflamme, Initiative de journalisme local, La Voix de l'Est