Elles se feront la lutte dans Auteuil

·1 min read

À moins de 48 heures d’intervalle, les deux partis d’opposition ont fait connaître leur candidat dans le district Auteuil en vue des prochaines élections.

Parti Laval – Équipe Michel Trottier y présentera Dayila Sassy tandis qu’Action Laval - Équipe Sonia Baudelot misera sur SeyLac Try pour tenter de ravir ce district que détient le Mouvement lavallois – Équipe Marc Demers depuis l’élection de Jocelyne Frédéric-Gauthier en 2013.

Douzième candidate à rejoindre les rangs de l’opposition officielle, Dayila Sassy poursuit actuellement ses études au baccalauréat en informatique à l’Université Laval.

Membre indépendante siégeant au sein du Comité consultatif jeunesse de la Ville de Laval, elle avait participé au programme de jumelage «Jeunes et relève municipale» de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) en 2019.

À titre bénévole, Mme Sassy s’est aussi impliquée auprès de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC de même que de l’Institut de réadaptation Gingras-Lindsay-de-Montréal.

En briguant les suffrages, elle souhaite promouvoir la place des femmes, des minorités ethniques et des jeunes dans les postes décisionnels.

La nomination de SeyLac Try porte à onze le nombre de candidats confirmés sous la bannière d’Action Laval, incluant les quatre conseillers en poste qui solliciteront cet automne un renouvellement de mandat.

Entrepreneure et courtière immobilière depuis 2004, Mme Try habite le quartier Auteuil depuis plus de 30 ans. Le parti dépeint cette mère de deux enfants comme une citoyenne «engagée localement [qui] milite activement pour le succès scolaire».

Ayant immigré avec sa famille au Canada alors qu’elle était très jeune, cette Cambodgienne d’origine dit vouloir «redonner» à sa communauté en contribuant à faire de Laval «une ville harmonieuse et prospère».

Stéphane St-Amour, Initiative de journalisme local, Courrier Laval