En Alberta, les cas de COVID-19 restent importants et le variant d’Afrique du Sud a été détecté

·3 min read

En Alberta, les restrictions sanitaires devront être maintenues jusqu’au 21 janvier. Le retour des Fêtes se fait sentir.

« Nous sommes loin de nous en sortir », a lancé jeudi le premier ministre, Jason Kenney, lors de son point presse.

Et vendredi, le nouveau variant sud-africain du coronavirus a été détecté dans la province de l’Ouest.

Après une baisse encourageante de la barre critique des 21 000 cas actifs enregistrés à la mi-décembre, l’Alberta plafonne aujourd’hui à 13 628. Mercredi dernier, 968 nouveaux cas ont été enregistrés en l’espace d’une journée. Le taux de positivité est de 6,4 %. Pour rappel, ce taux est le nombre de personnes qui seront déclarées positives par rapport au nombre de tests effectués en une journée.

« Même si nous avons vu le nombre de cas actifs chuter de façon significative depuis la mise en place des mesures fin novembre, la réalité est que nous sommes en tête sur la plupart des autres provinces canadiennes en termes de nombre total de cas actifs, de nouveaux cas et du nombre de décès dus à la COVID par rapport au nombre d’habitants », a déclaré M. Kenney.

En date de vendredi , l’Alberta comptabilise 871 hospitalisations, dont 139 en soins intensifs. Au total, 1217 personnes sont décédées du virus de la COVID-19. Cette semaine, un aide-soignant, une infirmière et un médecin sont morts.

« Je suis profondément attristé d’apprendre qu’un médecin de l’Alberta est mort de la COVID-19. Ce décès fait partie des 25 signalés hier à Alberta Health », a déclaré en milieu de semaine le ministre de la Santé, Tyler Shandro.

La hausse du temps des Fêtes

La probabilité d’une hausse des transmissions est due principalement aux rassemblements durant les Fêtes. « Nous devons réaliser que la forte possibilité d’une augmentation réelle des cas est en raison des vacances de Noël », a déclaré Jason Kenney. « Les chiffres sont encore beaucoup, beaucoup trop élevés », a-t-il répété.

En effet, les gens continuent de voyager. Hormis certains représentants politiques qui ne donnent pas le bon exemple, des cas de COVID-19 ont été confirmés jeudi sur 15 vols des compagnies aériennes Air Canada et WestJet vers Calgary, en provenance du Sud.

Le premier ministre a reconnu la colère des Albertains et le fait que la confiance avait été brisée depuis le scandale des voyages à l’étranger. Il a assuré aussi vouloir instaurer une discipline ferme au sein du caucus et a interdit dorénavant tout voyage non essentiel à l’étranger aux membres de son gouvernement.

Rentrée des classes et commerces sous restrictions

En attendant, les écoles rouvriront leurs portes lundi 11 et les étudiants reprendront les cours en ligne. Jason Kenney ne pense pas que les écoles puissent être un vecteur majeur de la propagation du virus. « Cette décision a été mûrement réfléchie, à la suite de la longue réunion jeudi matin du comité du cabinet, responsable de la gestion de la COVID-19 », a-t-il déclaré.

Pour les commerces, les petites et les moyennes entreprises, l’heure n’est pas encore à la reprise. Les restrictions restent en vigueur pour les salles de sport, les salons de coiffure, les restaurants et les bars, qui resteront fermés ou auront une capacité d’accueil extrêmement réduite. Les restaurants peuvent continuer d’effectuer des commandes à emporter. Les rassemblements sociaux en dehors des foyers, eux, sont toujours interdits.

Jason Kenney a été clair : « Nous ne serons pas en mesure d’assouplir à court terme toutes les restrictions que nous avons mises en place en novembre et décembre. »

Jusqu’à ce jour, le nombre total de tests réalisés en Alberta est de 2 888 432, dont 14 833 réalisés mercredi.

Hélène Lequitte, Initiative de journalisme local, Le Devoir