Enseignement supérieur : les mesures pandémiques sont maintenues

·2 min read

ÉDUCATION. Dans la foulée des nouvelles restrictions sanitaires annoncées par le gouvernement du Québec, la ministre de l'Enseignement supérieur, Danielle McCann, confirme le maintien des mesures déjà en place depuis l'automne dans la plupart des établissements d'enseignement supérieur. Cette décision vise à éviter la propagation du virus sur les différents campus et à assurer la sécurité des étudiants et du personnel. «Au cours des derniers mois, les étudiantes et étudiants ainsi que tout le personnel des réseaux de l'enseignement supérieur ont fait preuve d'une résilience exceptionnelle et exemplaire. Il faut le souligner, les mesures sanitaires mises en place pour freiner l'élan du virus dans nos établissements ont grandement affecté le quotidien des étudiants. Je sais que c'est encore un effort important que nous leur demandons, mais je compte sur la mobilisation de tous les acteurs des cégeps, collèges privés et universités pour que la prochaine session se déroule avec succès», souligne Danielle McCann, ministre de l'Enseignement supérieur. Pour la session d'hiver, il a donc été demandé aux cégeps, collèges privés et universités d'offrir un maximum d'activités d'enseignement à distance à leur communauté étudiante respective. Les étudiants dont la présence est essentielle à l'acquisition ou à l'évaluation des connaissances pourront se rendre physiquement sur le campus. En ce sens, les stages ainsi que les activités de recherche et de laboratoire seront maintenus. Les bibliothèques demeureront ouvertes uniquement pour permettre l'utilisation du comptoir de prêts et des espaces de travail individuels. Les services de soutien psychologiques sur le campus demeureront également accessibles. Notons que le couvre-feu devra être observé sur tous les campus du Québec. Par contre, les étudiants et le personnel qui doivent recevoir ou offrir des services éducatifs dans une école reconnue pourront le faire s'ils sont en mesure de fournir une pièce justificative comme une carte étudiante valide, une copie de l'horaire, une confirmation d'inscription ou une lettre de l'employeur.

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local, L'Hebdo Journal