Et si les juges utilisaient mieux les mathématiques pour décider des indemnités aux victimes ?