Faux départ pour la saison de ski en Gaspésie

·3 min read

Le début de la saison de ski tombe à l’eau en Gaspésie. Les pluies torrentielles des derniers jours forcent les centres de skis à retarder leur ouverture, au désespoir des amateurs, et des stations.

La saison était plus que prometteuse et les livres de réservation pleins à craquer, mais la météo est venue gâcher la fête. Les importantes précipitations de ces derniers jours obligent les stations de ski gaspésiennes à retarder leur ouverture, voire à annuler de nombreuses réservations, faute de neige.

C’est le cas à l’Auberge de montagnes des Chic-Chocs, un établissement de la SEPAQ qui a dû annuler toutes les réservations jusqu’au 8 janvier, pour la première fois en 15 ans. «C’est incroyable, le 26 décembre au matin, on voyait le gazon», note le directeur de l’auberge, Guy Laroch. «Ce n’est pas skiable du tout. À certains endroits il y a des lames de neige, à d'autres du gazon, c’est l’enfer», se désole-t-il. Même situation au Chic-Chac de Murdochville. «Toutes nos sorties sont annulées, il n’y a rien à faire», note le directeur du marketing de l’entreprise, Félix Rioux.

L’entreprise, qui vient d’annoncer des investissements de 1,2 million $, a vu 10% de son chiffre d’affaires fondre avec la pluie. «On se croyait un peu à l’abri, mais ça nous a aussi rattrapés», se désole M. Rioux, qui avoue que l’administration envisage de faire usage de neige artificielle pour assurer un retour rapide sur les pistes du Mont-Miller.

Quant à savoir si les activités de ski reprendront bientôt, on s’en remet à Dame Nature. «On ne sait pas pour l’instant. Selon les modèles météo, on devrait avoir un peu de neige, mais est-ce que ça va être assez ?», se demande M. Laroche, qui explique que 40 ou 50 centimètres de neige sont nécessaires pour mener à bien les sorties de ski de haute route.

Même constat au mont Béchervaise de Gaspé. «Le centre de ski ne sera pas en mesure d'ouvrir prochainement. Nous nous retrouvons à la case départ concernant l'enneigement de la montagne.», écrit la station sur sa page Facebook, accompagné d’une photo des pentes dépourvues de neige.

Des stations déjà mises à mal

Les différentes stations de ski étaient déjà mises à mal par la recrudescence des cas de COVID-19, particulièrement celles qui offrent des forfaits comprenant l’hébergement. Le passage de l’ensemble de la péninsule gaspésienne en zone rouge a provoqué une vague d’annulation. «Avec la zone rouge, les mesures sont beaucoup plus strictes. On ne peut plus avoir d’espaces communs, et les repas doivent être servis dans les chambres. Ça modifie complètement l’expérience», note le directeur général de l’Auberge de montagnes des Chic-Chocs, où au moins 60% des réservations ont été annulées, avant même la fermeture forcée.

Au Chic-Chac, les annulations liées au changement de zone ont été moins nombreuses comme les amateurs louent des maisons, permettant plus de flexibilité vis-à-vis les mesures sanitaires, mais la météo a été la goutte de trop, bien des amateurs ont changé d’idée. «On avait quelques annulations, mais avec la pluie on est à 80% en ce moment», conclut Félix Rioux.

Simon Carmichael, Initiative de journalisme local, Le Soleil