François Legault continuera à «faire prospérer» la relation Québec-États-Unis

·2 min read

La planète réagissait prudemment mercredi aux résultats toujours incertains de l'élection américaine. Le premier ministre du Québec François Legault a été parmi les premiers à s'exprimer sur le sujet.

M. Legault a indiqué sur Twitter, mercredi matin, qu'il avait pris connaissance des résultats préliminaires des présidentielles américaines et qu'il allait continuer de surveiller la situation de près, jusqu'au résultat final.

«On va continuer de travailler fort pour faire prospérer notre relation, peu importe le président que les Américains auront choisi», a-t-il ajouté.

À Ottawa, les leaders politiques aussi marchaient sur des oeufs.

«Il y a un processus électoral en cours aux États-Unis et, évidemment, comme tout le monde, on continue de le suivre et on va continuer de regarder attentivement ce qui se passe», a déclaré Justin Trudeau à son arrivée mercredi matin au parlement.

«On va voir les résultats», s'est contenté de dire le chef conservateur Erin O'Toole avant de s'engouffrer dans l'édifice où se tenait la réunion de son caucus. À sa sortie de la réunion, peu après midi, il a n'a pas été plus bavard. «Nous continuons à surveiller», a-t-il dit.

«Pour les 24 prochaines heures, le premier ministre du Canada doit s'abstenir de mettre son doigt dans la trappe à souris. Il y a une certaine prudence qui s'impose», a conseillé le chef bloquiste Yves-François Blanchet, en point de presse mercredi matin.

Plus tôt cette semaine, M. Blanchet, tout comme le chef néo-démocrate Jagmeet Singh, n'avait pas hésité à dire sa préférence pour l'élection de Joe Biden. M. Blanchet n'a pas changé d'opinion, mais dit qu'il peut se permettre une liberté que le premier ministre du Canada n'a pas.

M. Singh, mercredi après-midi, n'hésitait pas non plus à exercer sa liberté.

«C'est vrai que les États-Unis sont divisés. Je garde espoir pour le résultat, pour faire sortir M. Trump», a dit le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) en point de presse.

M. Legault avait souhaité, mardi, qu'il n'y ait pas d'incertitude sur le dénouement du scrutin aux États-Unis, rappelant que le gens d'affaires québécois veulent savoir où ils vont.

Mais l'incertitude n'est pas près d'être dissipée, puisqu'on ignorait encore, mercredi après-midi, qui de Donald Trump ou Joe Biden prendrait le chemin de la Maison-Blanche.

Donald Trump s'est malgré tout proclamé vainqueur au cours de la nuit. Joe Biden a de son côté appelé les électeurs à la patience et exigé que tous les bulletins de vote soient comptés.

La Presse Canadienne