Gel de taxes et hausse de tarification des services-Chibougamau augmente la tarification de certains services

·4 min read

Les propriétaires fonciers qui résident sur le territoire de la ville de Chibougamau devront payer plus cher les services dispensés par la municipalité l’an prochain. La Ville a déposé son budget lundi dernier lors d’une séance extraordinaire du conseil. Encore cette année, l’administration de la mairesse Cyr n’augmentera pas les taxes foncières de ses citoyens mais les services, quant à eux, augmenteront.

Le budget de fonctionnement de Chibougamau pour la prochaine année s’élève à 18 172 742 $. Pour ce qui est de la taxe foncière, cette année, la Ville maintient ses taux, soit le résidentiel à 1,25 $ pour chaque tranche de cent dollars d’évaluation, les immeubles de 6 logements et plus débourseront 1,39 $. Pour ce qui est des commerçants, le taux est encore à 2,30 $; le secteur industriel lui aussi sera gelé à 2,67 $, toujours pour chaque tranche de cent dollars d’évaluation.

« Je suis heureuse d’annoncer aux contribuables de la ville de Chibougamau qu’il n’y aura aucune augmentation de taux de la taxe foncière. Cependant, il y aura une augmentation de la tarification de certains services, notamment pour la gestion des matières recyclables et ordures, et pour l’eau et l’égout », a soutenu la mairesse de Chibougamau.

Du côté des services, la Ville n’a eu d’autre choix que d’augmenter le cout des services offerts à la population, selon la mairesse. Il faut mentionner que, depuis une quinzaine d’années, les planifications budgétaires avaient permis d’anticiper les augmentations des couts sans refiler la facture aux propriétaires. Toutefois, les dernières soumissions reçues par la Ville dénotent des augmentations considérables pour les prochains mois. C’est du côté des matières recyclables et des ordures que les augmentations se font le plus sentir. À un point tel que l’augmentation pour ce service sera de l’ordre de 15 %. Pour ce qui est de l’eau et des égouts, ces services subiront aussi des augmentations moins moindres, soit 5 %. Donc la nouvelle tarification pour les services sera donc de 254 $ pour l’eau, 90 $ pour les égouts, 133 $ pour les ordures et de 84 $ pour les matières recyclables.

Plan triennal en octobre

Cette année, le conseil de ville a adopté son Programme triennal d’immobilisation au mois d’octobre, C’est une première pour la Ville que de déposer ce document aussitôt. Présentant plusieurs investissements et travaux majeurs, la mairesse mentionne que : «Enfin, la Ville de Chibougamau se dirige vers une véritable planification concertée des investissements et des travaux majeurs.»

La Ville se prépare à faire la réfection de la zone transitoire sur la 3e Rue qui d’ailleurs débutera au printemps 2021. L’entente avec les autorités gouvernementale et le financement seront bientôt complétés ce qui permettra le lancement des appels d’offres au début de 2021.

Un bilan de 2020 positif

Dans son énoncé budgétaire, la mairesse de Chibougamau a profité de l’occasion pour faire un bilan de la dernière année au niveau des opérations de la Ville. Par exemple, le conseil a mandaté son personnel afin de faire le bilan des infrastructures municipales et faire l’élaboration d’une politique de gestion des actifs. Les équipes, lors de la dernière année, ont porté une attention particulière à l’usine de traitement des eaux, la cueillette des matières résiduelles, le recyclage, le lieu d’enfouissement technique et le traitement du lixiviat ainsi que le compostage à venir dans un contexte nordique.

Au niveau des ressources humaines, plusieurs postes à pourvoir ont été comblés soit un contremaitre adjoint aux travaux publics, un directeur des finances et trésorier, une technicienne en administration, une coordonnatrice adjointe aux loisirs et à la vie communautaire, un journalier et préposé aux espaces verts et deux opérateurs de machinerie lourde.

La crise sanitaire de la COVID-19 a aussi touché le monde municipal. L’administration municipale a dû établir des mesures particulières au sein de ses équipes de travail et ajuster les activités offertes à la population en fonction de l’évolution de la situation en 2020. Le budget a aussi dû être ajusté en conséquence. Cependant une aide gouvernementale spécifique pour les dépenses supplémentaires ou les pertes de revenus dues à la COVID-19 a été reçue pour un total de 440 000 $

René Martel, Initiative de journalisme local, La Sentinelle