GNL Québec: un record de plus de 3000 mémoires reçus par le BAPE

Myriam Gauthier, Initiative de journalisme local
·3 min read

Plus de 3000 mémoires ont été reçus par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) dans le dossier de GNL Québec, un record dans l’histoire de l’organisme gouvernemental.

Les municipalités, organismes, groupes et personnes qui souhaitaient déposer un mémoire pour exprimer leur opinion sur le projet de complexe de liquéfaction de gaz naturel de 9 G$ de GNL Québec à Saguenay avaient jusqu’à jeudi midi pour remettre leur document.

Vendredi après-midi, la commission d’enquête chargée du dossier poursuivait le décompte du nombre de mémoires reçus.

«Nous finalisons actuellement le traitement de tous les mémoires reçus, mais une analyse préliminaire me permet de vous confirmer la réception de plus de 3000 mémoires», a indiqué Julie Olivier, conseillère en communication au BAPE.

Il s’agit du plus important nombre de mémoires reçus pour un seul dossier de l’histoire de l’organisme gouvernemental fondé en 1978, a-t-elle confirmé au Progrès.

Dans le dossier Rabaska, il y a une quinzaine d’années, le BAPE avait par exemple reçu 699 mémoires. Le BAPE s’était penché sur le projet de port méthanier à Lévis dans un mandat qui s’était échelonné de décembre 2006 à mai 2007.

Ressources supplémentaires Questionnée à savoir si la durée du mandat de la commission d’enquête sur GNL Québec serait suffisante pour que tous les mémoires reçus soient analysés, Julie Olivier a indiqué que des ressources supplémentaires avaient été ajoutées.

La commission «prendra connaissance de tous les mémoires reçus», a-t-elle assuré. Les commissaires doivent remettre leur rapport au plus tard le 13 janvier 2021.

Parmi les 3000 personnes et organisations ayant déposé un mémoire, 184 ont demandé à le présenter devant les commissaires lors de la deuxième partie de l’audience publique qui débute en mode virtuel lundi.

Quarante intervenants ont demandé à exprimer leur opinion verbalement devant la commission, c’est-à-dire sans présenter de mémoire.

224 interventions Un total de 224 interventions sont ainsi à l’horaire de cette deuxième partie de l’audience publique.

Les intervenants auront 10 minutes chacun pour exprimer leur opinion. Les audiences se dérouleront sur les deux prochaines semaines, en après-midi et en soirée.

Un total de 1358 personnes avaient initialement annoncé leur intention de déposer un mémoire plus tôt en octobre. De ce nombre, 309 avaient alors exprimé leur intention de le présenter devant la commission.

Les informations sur les séances à l’horaire sont disponibles en ligne sur le dossier du BAPE consacré au projet de GNL Québec. Les séances seront diffusées en direct sur le site du BAPE et sur la page Facebook de l’organisme. Elles seront également accessibles en différé.

Rappelons que le projet d’Énergie Saguenay de GNL Québec s’inscrit dans le cadre d’un projet d’exportation de gaz naturel liquéfié de 14 G$ à partir de l’Ouest canadien. Un gazoduc de 750 kilomètres relirait l’usine de liquéfaction située sur la zone industrialo-portuaire du port de Grande-Anse, à La Baie, au nord-est de l’Ontario.

Myriam Gauthier, Initiative de journalisme local, Le Quotidien