Grand déménagement à l’hôtel de ville

·2 min read

Ce week-end, on relocalisera pour les quatre prochaines années les bureaux de la Direction générale, de la mairie, des partis d’opposition et des conseillers indépendants au 3131, boulevard Saint-Martin Ouest, angle Daniel-Johnson, travaux de réfection majeure obligent.

Puisqu’il ne s’agit pour l’instant que de travaux préparatoires, le déménagement des Services du greffe et de l’approvisionnement, de la salle du conseil municipal et celle du comité exécutif s’effectuera lors d’une seconde étape en 2021, indique la Ville dans un communiqué publié le 16 novembre.

«Ces déplacements temporaires n’auront aucun impact sur les services offerts aux citoyens, lesquels sont maintenus et toujours traités par le comptoir multiservice», précisent les autorités municipales en évoquant l’immeuble du 1333, boulevard Chomedey, situé tout juste derrière l’hôtel de ville.

Incidemment, jusqu’à la levée des mesures restrictives imposées par la santé publique, les citoyens sont tenus de prendre rendez-vous à inscriptions.laval.ca avant de s’y rendre.

Bien que le communiqué de la Ville n’en fasse aucunement mention, l’opération désamiantage serait la première étape des travaux à réaliser, à savoir la décontamination et le retrait des isolants contenant de l’amiante dans les murs et l’entre-plafond de cet édifice construit dans les années 1960.

«Les travaux sont nécessaires puisque le bâtiment a conservé plusieurs éléments d’origine qui sont aujourd’hui en dégradation ou qui ne répondent plus aux normes en vigueur», peut-on lire.

On y énumère des travaux de réfection et de mise aux normes, la reconstruction de l’annexe du bâtiment et de l’ensemble de ses composantes (l’ancienne caserne, le lien, le garage et la chaufferie) ainsi que les aménagements extérieurs.

Inauguré en novembre 1964 par René Lévesque, alors ministre des Richesses naturelles dans le cabinet de Jean Lesage, cet édifice était à l’origine le Centre civique de Chomedey avant de devenir, l’année suivante, l’hôtel de ville de Laval.

C’est le maire de Chomedey et premier maire de Laval, Jean-Noël Lavoie, qui l’avait fait construire en 1963, deux après avoir fusionné les ex-municipalités de L’Abord-à-Plouffe, Renaud et Saint-Martin.

Immeuble au design avant-gardiste au moment de sa conception, il avait valu à ses concepteurs de remporter le premier concours en architecture au Québec.

Le 1, place du Souvenir porte la signature d’Affleck, Desbarats, Dimakopoulos, Lebensold, Michaud et Sise. Il s’agissait à l’époque d’une agence de réputation internationale qui avait également contribué à la réalisation de la place Ville-Marie et créé, entre autres, le design de la place Bonaventure et de la Place des Arts.

Stéphane St-Amour, Initiative de journalisme local, Courrier Laval