Guillaume Lafond à la Star Académy

·4 min read

Après huit ans d’absence, on s’attendait à un retour fracassant de l’émission Star Académie et on a été servis! Le candidat richelois, Guillaume Lafond, se livre sur son aventure.

Une trentaine de candidats avaient été retenus lors de la première étape du camp de sélection. Le chanteur de 25 ans, Guillaume Lafond, s’était taillé une place parmi eux, tandis que la jeune Chamblyenne de 19 ans, Rose Perron, n’a pas eu la chance d’être entendue qu’elle avait déjà été éliminée, laissant ses supporters sur leur faim. Les espoirs locaux reposaient alors sur le jeune homme charismatique à fière allure.

L’aventure de Guillaume

C’est sa solide interprétation de la chanson Hurricane, en s’accompagnant à la guitare, qui a valu à Guillaume sa place à l’émission de variétés dimanche passé. Juste avant sa performance, Guillaume a soulevé son chapeau puis l’a tenu devant la caméra afin de montrer aux téléspectateurs les photos de ses deux grands-pères, qu’il garde précieusement à l’intérieur. « Mes grands-pères étaient très présents dans ma vie. Ils n’ont pas eu l’occasion de me voir grandir en tant que chanteur », confie-t-il en entrevue avec le journal. Le jeune chanteur raconte que le fait d’écouter beaucoup de country l’a peut-être amené à développer certains tics, remarqués par Gregory Charles lors de sa performance, comme « chanter en coin de bouche pour sortir la sonorité voulue. Je chante avec cœur, en misant plutôt sur l’émotion que sur la technique. J’aime le fait que lors des séances de coaching, les professeurs nous disent ce qu’ils pensent. Mais j’en prends et j’en laisse, car je ne dois pas dénaturer ma façon de chanter ».

Il se souvient aussi du temps où il regardait Star Académie avec ses parents, alors qu’il était à l’école secondaire, en option musique. « Tout le monde chantait les chansons de William Deslauriers et des autres académiciens. Jamais je ne me serais imaginé, à cette époque, que je serais un jour moi-même en train de vivre Star Académie. Je jouais déjà de la guitare, mais j’étais bien trop gêné pour chanter comme je le fais maintenant. La vie fait bien les choses. » C’est en travaillant comme guitariste sur des bateaux de croisière qu’il a pris de l’assurance et fait ses débuts comme interprète. Depuis un an et demi, il fait carrière en solo et enchaîne les spectacles. « À l’été 2019, je me suis mis à composer mes premières chansons. J’ai d’ailleurs particulièrement apprécié les ateliers de création en groupe lors des camps de sélection. » Bien qu’il n’écarte pas la possibilité de montrer ses talents d’auteur-compositeur à l’émission, il insiste sur le fait d’être « surtout interprète dans la vie ».

Star Académie 2021

Si le début de la nouvelle saison a surtout brillé par son manque de ressemblance avec le concept des saisons de 2003 à 2012, l’édition 2021, pour son audace, aura davantage séduit les récents adeptes que la clientèle plus âgée et nostalgique du passé. Succédant à la charismatique Julie Snyder, Patrice Michaud faisait face à un défi de taille, celui de se réapproprier le rôle d’animateur de Star Académie, qu’il assume sans fioritures, discrètement mais sûrement, puisqu’il semble faire l’unanimité auprès des Québécois. Le public s’est réjoui de découvrir de nouveaux visages et talents émergents, alors que l’on avait massivement reproché à l’émission La Voix, dans les dernières années, d’incarner le festival des « come-back » des vedettes, soupçonnées de profiter de cette tribune pour faire mousser leur carrière. On a aussi salué l’inclusion d’une majorité de candidats polyvalents, en ce qu’ils sont à la fois interprètes, musiciens et auteurs-compositeurs, ce qui manquait au paysage musical et télévisuel.

Bien ficelés, les ateliers de Star Académie sont animés par des tuteurs qui excellent chacun dans leur discipline respective : Lara Fabian à l’interprétation, Ariane Moffatt à la création et Gregory Charles à la maîtrise technique. Xavier Dolan a aussi fait son apparition lors d’un moment de grâce, au cours duquel il a promis aux futurs académiciens de les aider à apprivoiser l’arène médiatique et à gérer leur image.

Rappelons que le diffuseur TVA avait fait le choix de ne pas renouveler l’émission La Voix pour cette année, qui réunissait pas moins de deux millions de téléspectateurs derrière leurs écrans pendant les directs, afin de miser plutôt sur Star Académie. Les cotes d’écoute de la semaine du 11 janvier révèlent que l’émission aura été à la hauteur des ambitions de la chaîne, attirant au moins 1,22 million de téléspectateurs selon Numeris, qui la place en quatrième position du palmarès des émissions les plus regardées au Québec, et cela ne devrait qu’augmenter avec les directs lors des variétés.

Chloé-Anne Touma, Initiative de journalisme local, Le Journal de Chambly