Hausse d'insécurité alimentaire chez les enfants : le Club des petits déjeuners répond présent

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local
·2 min read

ALIMENTATION. Face à la hausse de la demande pour des programmes d’alimentation scolaire, le Club des petits déjeuners souhaite rassurer la population sur ses capacités à répondre à cette croissance, entre autres, grâce à son nouvel entrepôt de 16 500 pieds carrés situé à Varennes.

«Cet entrepôt est une preuve tangible de la forte croissance des besoins alimentaires à travers la province. Il s’agit désormais d’un enfant sur trois qui se rend à l’école le ventre vide au pays. Cette nouvelle étape ouvre la voie pour les défis que nous aurons à surmonter dans un futur proche», indique Tommy Kulczyk, directeur général du Club des petits déjeuners.

En effet, depuis le début de la pandémie, le Club a dû ajuster ses pratiques selon les recommandations de la Santé publique. Ainsi, afin de respecter la distanciation physique et de limiter les manipulations, un menu froid incluant des aliments emballés individuellement est maintenant instauré dans les écoles. Ce changement opérationnel a un effet considérable sur les ressources alimentaires du Club des petits déjeuners, qui distribue, chaque jour, plus de 50 000 repas dans 424 écoles du Québec.

Avec le soutien collectif de ses donateurs, de ses partenaires ainsi que des gouvernements, dont le Ministère de l’Éducation du Québec, le Club dispose maintenant de la marge de manœuvre nécessaire afin d’implanter un programme de petits déjeuners dans près de 700 écoles au Québec.

Comme le rappelle Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation, se présenter à l’école le ventre vide représente un réel enjeu pour la réussite scolaire et le cheminement académique des enfants. «Nous sommes très fiers de soutenir le Club des petits déjeuners et de participer à cette importante annonce du déménagement de l’entrepôt. Les bienfaits d’une saine alimentation sur la réussite scolaire sont indéniables et c’est pourquoi le gouvernement est au rendez-vous pour soutenir la mission d’aide alimentaire de l’organisme», souligne-t-il.

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local, L'Hebdo Journal