Idriss Déby et la France : la diplomatie en treillis