Indigo a réduit ses pertes au 2e trimestre grâce à la hausse des ventes en ligne

·2 min read

TORONTO — Le libraire Indigo Books & Music a réduit ses pertes et augmenté ses revenus au deuxième trimestre, soutenu par un regain d'intérêt envers la lecture et une hausse des ventes liées à l'apprentissage à la maison et au divertissement des enfants.

Le détaillant torontois a indiqué que ses ventes en ligne et son option de ramassage en magasin lui avaient permis d'enregistrer une solide reprise financière malgré un recul du magasinage dans les magasins physiques.

«L'achalandage reste bien en deçà des niveaux historiques, avec pour résultat que les ventes ne sont pas là où elles se trouvaient avant la COVID-19», a expliqué la chef de la direction de l'entreprise, Heather Reisman, lors d'une conférence téléphonique avec des investisseurs.

«Nos magasins dans les centres-villes, généralement les plus grands contributeurs aux profits et aux revenus, continuent d'être particulièrement touchés par les changements dans les habitudes de travail», a-t-elle poursuivi, notant que ces magasins connaissaient «une activité très limitée par rapport à la normale».

Indigo a affiché une perte de 17,5 millions $, soit 63 cents par action, pour le trimestre clos le 26 septembre, comparativement à une perte de 20,5 millions $, ou 74 cents par action, pour le même trimestre l'an dernier.

Les revenus ont progressé de près d'un point de pourcentage, atteignant 205,3 millions $ par rapport à 203,4 millions $ l'an dernier.

Indigo a attribué ce gain à une multiplication par deux de ses ventes en ligne — une croissance de 113,6 % plus précisément — soutenue par l'intérêt pour certaines catégories de base de produits, soit la lecture, le bien-être, l'apprentissage à la maison et le divertissement.

Le réseau de détaillants a dit qu'il se remettait des fermetures imposées plus tôt cette année, pour ralentir la progression de la COVID-19, mais qu'il restait encore en deçà de ses niveaux habituels.

Indigo n'a pas de dette en souffrance et un solde de caisse de 137,5 millions $, et la société estime être en bonne position pour «traverser cette période de grande incertitude».

«Notre équipe a déployé des efforts extraordinaires pendant les huit derniers mois et cela a fait avancer notre entreprise de façon significative malgré les difficultés liées à l'exploitation dans un environnement de COVID», a fait valoir Mme Reisman dans un communiqué.

Entreprise dans cette dépêche: (TSX:IDG)

La Presse Canadienne