Isle-Maligne et Riverbend : Le secret de leur conservation

·2 min read

Si les maisons au style anglais des quartiers Isle-Maligne et Riverbend sont de véritables capsules temporelles, c’est notamment en raison des efforts menés par le Service d'aide-conseil en rénovation patrimoniale (SARP).

Depuis 25 ans, l’organisme permet aux propriétaires d’entreprendre des travaux tout en s’assurant qu’elles gardent leur cachet historique.

Ainsi, lorsqu’une personne souhaite restaurer ou rénover sa maison patrimoniale, elle peut se tourner vers le SARP, qui produira une esquisse qui respectera ses besoins et le cachet du bâtiment.

Le propriétaire peut ainsi fournir des photos et des documents historiques, tandis que le SARP, situé à l’Odyssée des Bâtisseurs, a accès à une panoplie de document d’archives qui faciliteront le travail.

Répondre à un besoin

Selon l’architecte et fondatrice du SARP, Dominique Poirat, l’organisation est née d’un besoin pressenti dans le milieu, alors que les propriétaires de maisons patrimoniales ne savaient pas où se tourner lorsque venait le temps de réaliser des travaux.

« On travaille avec le style du bâtiment et selon les besoins des propriétaires. On respecte leur budget. À la suite d’un entretien et grâce à des archives, on remet une esquisse et une planification des travaux très concrète, adaptée à leurs besoins en rénovation. Les propriétaires se retrouvent avec un beau plan d’action, avec des visuels, des choix de matériaux et des choix de couleur. Chaque maison a son architecture propre et on respecte les lignes directrices ».

Le SARP permet également d’éviter toute rénovation qui pourrait dénaturer le style de la maison. « Ça peut arriver parfois que des gens vont partir avec une idée, voient quelque chose sur une autre maison qui n’a rien à voir avec la leur », ajoute-t-elle.

Partout au Québec

L’équipe du SARP, composée de cinq architectes et géographes, n’offre pas que ses services à Alma. Depuis 25 ans, elle a réalisé 3 000 projets de rénovation partout au Québec, dont 100 à 150 par année. La municipalité de Baie-Saint-Paul est un important client. En outre, le SARP réalise actuellement plusieurs projets sur la Côte-Nord et dans le Nord-du-Québec.

« On est un service qui fait l’envie de plusieurs régions au Québec. Des municipalités, des villes et des MRC s’en sont beaucoup inspirées », avance l’architecte.

À Alma, le service n’est pas offert qu’aux quartiers Isle-Maligne et Riverbend, mais aussi aux maisons qui ont au moins 20 ans.

Julien B. Gauthier, Initiative de journalisme local, Le Lac St-Jean